Changement de garde au Festival Frye

Pierre-André Doucet se joint à l’équipe du Festival Frye afin d’assumer la direction générale intérimaire en remplacement d’Émilie Turmel. Pour le pianiste et écrivain, ce nouveau défi arrive à point nommé dans son parcours d’artiste et de gestionnaire culturel.

De retour à Moncton depuis bientôt une année, Pierre-André Doucet a vu ses contrats et ses engagements en tant que pianiste et écrivain fondre comme neige au soleil en raison de la pandémie. Celui qui depuis une dizaine d’années assume bénévolement la codirection artistique de l’Été musical de Barachois avec Julien LeBlanc, cherchait un nouveau projet à court terme qui allait mettre à profit ses connaissances et son expérience. Et le Festival Frye est apparu.

«Le Frye est apparu comme un poste parfait où je pouvais mettre à profit mes connaissances, continuer d’apprendre et de grandir en tant qu’administrateur des arts qui est quelque chose que je fais, mais de façon bénévole depuis dix ans», a déclaré le pianiste qui a toujours suivi de près ou de loin ce festival.

Il sera chargé de diriger les deux prochains festivals en 2021 et 2022, en remplacement de l’actuelle directrice générale Émilie Turmel le temps de son congé de maternité.

Après avoir exploré la gestion de la musique classique, il se familiarisera donc aux coulisses du monde littéraire. Pierre-André Doucet souligne que l’organisation lui laisse une équipe solide avec une vision très claire. Le travail en vue du prochain festival, qui se tiendra du 16 au 25 avril, est déjà bien avancé. Le dévoilement de la programmation est prévu le 16 mars.

«Émilie Turmel et l’équipe me laissent une organisation qui est très bien structurée en très bonne santé et très bien équipée pour approcher la prochaine édition du festival fort de l’expérience qu’ils ont vécue l’an dernier au début de la crise de la COVID.»

Le Festival Frye est l’un des premiers événements culturels à avoir pris le virage virtuel au printemps 2020 alors que la crise sanitaire en était à ses débuts.

Même s’il met un peu de côté certains projets artistiques, Pierre-André Doucet n’a pas l’intention pour autant d’abandonner sa carrière de pianiste de scène.

«C’est certain que je veux reprendre cette composante de ma carrière quand ce sera possible de nouveau de travailler en tant que musicien de scène.»

Pierre-André Doucet continuera aussi à assumer la codirection artistique de l’Été musical de Barachois. Rappelons que celui-ci a publié deux livres, dont un premier roman, Des dick pics sous les étoiles, paru à l’automne chez Prise de Parole.

Le Festival Frye accueille un autre nouveau visage au sein de son équipe. Léonore Bailhache est la nouvelle responsable des communications, du marketing et du développement des publics. Celle qui remplace Charles MacDougall a travaillé, entre autres, pendant plus de deux années aux Éditions Bouton d’or Acadie.