Jean-Marc Couture: un nouveau métier et une nouvelle chanson

Si Jean-Marc Couture a changé de carrière, il reste que la musique demeure bien présente dans sa vie. L’auteur-compositeur-interprète de Val-d’Amours qui figure parmi les dix interprètes de l’album Nos retrouvailles de Star Académie est loin d’avoir joué sa dernière chanson. Il promet du nouveau matériel au cours de la prochaine année.

Depuis sa victoire à Star Académie en 2012 jusqu’à tout récemment, le chanteur ne vivait que de sa musique. La pandémie a forcé Jean-Marc Couture, tout comme d’autres artistes, à revoir son avenir professionnel. Celui qui a dû se départir d’une de ses guitares, cet été, s’est rendu à l’évidence qu’il devait se trouver un autre emploi. Il travaille maintenant pour une firme qui se spécialise dans les systèmes domotiques, c’est-à-dire l’aménagement de maisons intelligentes.

«C’est vraiment intéressant. Je trouve que ça se relie quand même bien avec la musique parce que c’est carrément de la mise en scène. C’est comme faire un spectacle avec la maison quand on a tout installé. C’est quand même artistique si on veut en fin de compte», a expliqué le musicien en entrevue.

Si au départ, cet emploi devait être temporaire, de plus en plus, Jean-Marc Couture envisage de poursuivre dans cette voie même quand le milieu du spectacle sera de nouveau en marche. «J’aurai alors deux jobs», souligne-t-il.

D’ici là, on peut l’entendre sur l’album de Star Académie, Nos retrouvailles, qui vient de paraître à l’aube du retour de la télé-réalité musicale. Dix nouvelles relectures ayant marqué le passage de chacun des finalistes se retrouvent sur ce disque aux couleurs symphoniques qui comprend aussi des interludes musicaux. Parmi eux, Wilfred LeBouthillier qui interprète C’était l’hiver et Jean-Marc Couture dans une nouvelle version de Si tu m’aimes encore qui clôt l’album. Ce dernier raconte que cette chanson, dont la version française est signée Nino Ferrer, a été marquante dans son aventure sur le plateau de Star Académie. Il avait chanté cette chanson lors de la finale des garçons.

«Je me souviens encore des émotions lorsque j’ai fait cette chanson-là et pour moi, ç’a été vraiment un des moments forts. Cette chanson-là, je la fais encore dans mes spectacles aujourd’hui. C’est vraiment une pièce que j’affectionne et de ma part, je trouve qu’elle me va bien et je suis content de pouvoir la refaire d’une autre façon.»

Il a enregistré les voix dans son fameux cabanon chez ses parents à Val-d’Amours pendant ses deux semaines de confinement avant d’entreprendre la tournée des Gars du Nord en décembre.

Si Star Académie était à refaire, il n’hésiterait pas une seconde tant l’aventure a été trépidante et magique, confie l’artiste. C’est d’ailleurs cette émission qui a lancé sa carrière. Il encourage les nouveaux académiciens à profiter de l’expérience au maximum.

«Tout ce que je peux leur dire c’est d’en profiter au maximum, de s’amuser à fond et d’apprendre parce que l’Académie c’est carrément une école donc j’ai vraiment hâte de voir la nouvelle saison et la nouvelle mouture.»

Du nouveau matériel

L’auteur-compositeur-interprète envisage de faire paraître une nouvelle pièce d’ici à l’été. Ce sera probablement une chanson en anglais.

«Je veux vraiment essayer de toucher un peu à tout. Chaque fois que j’aurai une chanson que j’affectionne, je la sortirai qu’elle soit en français ou en anglais. Je ne me mets plus de barrière. Je veux faire de la musique pour mon plaisir et le plaisir des gens.»

Établi dans la région de Montréal, l’Acadien du Restigouche n’écarte pas l’idée de revenir un jour vivre dans sa région natale.

«J’ai passé un mois et demi par chez nous et ça m’a donné pas mal l’envie de déménager à nouveau dans mon coin. Qui sait, dans quelques années d’ici, je redéménagerai peut-être par chez nous parce que ça me fait tellement du bien d’être dans la nature et d’être chez nous à Val-d’Amours», a-t-il ajouté.