Des ateliers artistiques sont proposés pour le congé de mars

Des organismes culturels de la province proposent une relâche scolaire artistique en offrant des camps de musique ou de théâtre pendant le congé de mars.

L’agence Le Grenier Musique, à Moncton, de concert avec les centres des arts de Dieppe et Edmundston, ainsi que le Monument-Lefebvre à Memramcook, a mis sur pied des camps de musique virtuels.

«Le virtuel, c’est différent que d’être face à face. Mais on le fait tellement depuis un an, ça devient naturel. C’est une nouvelle façon maintenant de suivre des conférences, des spectacles», a commenté la propriétaire de l’agence, Carol Doucet, qui a instauré ce projet.

Trois ateliers seront offerts par des auteurs-compositeurs-interprètes de l’Acadie. Émilie Landry donnera des ateliers sur le chant et les techniques vocales, tandis que Joey Robin Haché abordera la création musicale par ordinateur. Aux artistes de l’agence, se greffe Caroline Savoie qui explorera avec les participants l’écriture de chanson. Carol Doucet précise que ces artistes sont des formateurs aguerris.

«Émilie Landry et Joey Robin Haché ont fait beaucoup de formation. Ils adorent ça, ils sont habitués et ils sont très pédagogues. Caroline Savoie est une pro d’écriture de chanson. Elle fait des ateliers avec le programme Accros de la chanson.»

Ces ateliers permettent aussi aux artistes de travailler et de rester alertes, souligne la gérante.

«Ils (les artistes) m’ont tous dit que plus ils sont occupés, plus ils sont créatifs. Quand on se lève le matin, pis qu’on n’a rien, on a pas envie d’écrire. Mais si on a un atelier le soir, on est plus alerte.»

Le camp s’adresse aux personnes âgées de 12 ans et plus intéressées par la musique. Elle précise qu’ils n’ont pas besoin d’être musiciens pour s’inscrire. C’est ouvert aux artistes amateurs ou en début de carrière qui souhaitent parfaire leur technique d’écriture, de chant ou de création.

«Ça peut être aussi quelqu’un qui chante déjà qui veut se rafraîchir la mémoire, apprendre d’autres techniques. Ou pour prendre un bon dix heures pour soi-même pendant le congé de mars afin d’améliorer ses connaissances dans le domaine. Même chose pour l’écriture de chanson et la musique sur ordinateur.»

Chaque atelier d’une durée de deux heures par jour sur cinq jours peut accueillir un maximum de dix participants. Les gens peuvent s’inscrire à travers les trois centres partenaires du projet (Centre des arts et de la culture de Dieppe, Centre des arts d’Edmundston et Société du Monument-Lefebvre).

Les places sont limitées à 60 participants.

Camps de théâtre

Pour sa part, l’Académie de théâtre du Capitol de Moncton tient des camps de théâtre pendant la relâche scolaire, du 1er au 5 mars. Ces camps de jour bilingues, sous le thème de la comédie musicale, seront offerts en présentiel pour les jeunes âgés de 9 à 17 ans. En s’inspirant des personnages et des musiques des comédies musicales produites sur la scène du Théâtre Capitol par le passé, les participants créeront une courte comédie musicale qui sera présentée sur scène (devant leurs familles ou virtuellement).

La directrice de l’Académie, Mélanie Lavoie, se dit très heureuse de pouvoir offrir ces camps à la communauté: «Habituellement, il nous est impossible de proposer des camps lors du congé de mars, en raison des grandes comédies musicales produites au Théâtre Capitol pendant cette période. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons choisi le thème «Place à la comédie musicale!.»

L’équipe de l’Académie et du Théâtre Capitol a développé et mis en place un plan d’opération qui répond aux critères de la Santé publique pour les camps de jour. Ils acceptent maintenant les inscriptions.