Un conte pour mieux comprendre les abeilles

Mario LeBreton et Raynald Basque ont uni leur talent pour créer un conte qui sensibilise les enfants à la protection de l’environnement et au déclin des abeilles. L’enchantement des abeilles combine littérature, dessins et musique.

Après un disque et une pièce de théâtre, voilà que L’enchantement des abeilles se présente en album illustré. Pour réaliser ce projet, Mario LeBreton a fait appel à son complice de longue date avec qui il a déjà travaillé sur d’autres spectacles. Raynald Basque qui signe les illustrations a collaboré à fignoler l’histoire et à la composition d’une chanson.

L’artiste acadien souligne que le livre diffère un peu de la pièce de théâtre qui avait un côté un peu plus pédagogique. Avec le conte, il plonge davantage dans le monde du rêve et de la fantaisie.

L’enchantement des abeilles raconte l’histoire de Rosie qui se lie d’amitié avec des abeilles. La petite fille se demande pourquoi elle voit de moins en moins d’abeilles dans le ciel et de moins en moins de fleurs quand elle se balade dans les champs. Invitée par les abeilles, Rosie ira visiter une ruche. En buvant un nectar magique, elle pourra réduire sa taille pour se joindre à ses nouvelles amies dans la ruche, tout comme Alice au pays des merveilles qui, grâce à une bouchée, avait changé de taille. Elle peut ainsi mieux comprendre le comportement de ses amis et les tâches de chacune. Tout au long du récit, les abeilles racontent comment leur survie est menacée à cause des nombreux polluants tels que les pesticides.

Pour une nature plus saine

Écrit d’abord pour ses petits-enfants et dans le but de laisser aux générations futures une nature plus saine, ce conte témoigne de l’importance du rôle des abeilles pour l’environnement et la chaîne alimentaire. Ce sont des pollinisateurs indispensables à la vie, évoque l’auteur. Celui-ci veut ainsi sensibiliser les jeunes et les moins jeunes au déclin de leurs populations. Mario LeBreton rappelle que les abeilles ne font pas que piquer.

«Il ne faut pas avoir peur des abeilles et leur laisser de l’espace. On sait tous que les abeilles font partie des grands pollinisateurs. C’est un maillon indispensable à la chaîne alimentaire parce que si elles ne sont pas là, on va être dans le trouble.»

Avant d’être un conte, L’enchantement des abeilles a été un disque qui comprend huit chansons amusantes. Les enfants retrouveront dans le livre les textes des chansons et ils peuvent avoir accès à la musique en visitant la page Facebook de la maison d’édition.

Raynald Basque a créé des illustrations colorées, pleines de vie qui attireront certainement le regard des enfants. L’artiste multidisciplinaire souligne que le projet l’a intéressé puisque l’environnement est également un sujet qui lui tient à cœur.

Pour réaliser les dessins, il est parti du personnage de Rosie qu’il a imaginé avec un visage aux yeux ronds. Avec ses illustrations, il tente de compléter l’histoire et d’apporter un nouvel éclairage.

«J’ai toujours aimé dessiner, ça fait partie de ma nature. On dit souvent qu’une image vaut mille mots. C’est extraordinaire ce que l’image peut donner. C’est pour ça que j’ai toujours aimé dessiner. D’ailleurs, j’ai été puni pour ça quand j’étais à l’école parce que je n’arrêtais pas de dessiner dans mes cahiers. Aujourd’hui, j’en fais un métier», a raconté l’artiste-peintre.

La force des images est d’inciter les jeunes lecteurs à aller voir le texte, mentionne Raynald Basque qui a illustré au moins cinq livres pour la Grande Marée et Bouton d’or Acadie. L’enchantement des abeilles qui s’adresse aux enfants d’environ 4 ans et plus vient tout juste de paraître aux Éditions La Grande Marée. La trilogie est maintenant complète. Le disque est sorti en 2018, tandis que la pièce de théâtre a été présentée au Pays de la Sagouine pendant deux étés, en tournée dans les écoles et dans quelques festivals.