Des balados pour renouveler l’offre théâtrale

Le Théâtre populaire d’Acadie (TPA) a un nouveau terrain de jeu. Avec le portail balado qu’elle vient de lancer, la compagnie de Caraquet espère ainsi se renouveler et élargir son auditoire.

Le nouveau portail qui se déploie en trois volets touche à la création, au répertoire et aux coulisses du théâtre. Le volet création intitulé Histoires de la côte présente quatre docu-fictions sonores autour de l’histoire de la région de Caraquet.

Dans le second volet, on propose de revisiter la pièce Tempête d’Emma Haché en balado théâtre. Le troisième volet intitulé Wannabe concepteur sonore va à la rencontre des artisans de la scène. Le directeur artistique et codirecteur général du TPA, Allain Roy, grand amateur de balados, souligne qu’il mijotait cette idée depuis un certain temps, bien avant la pandémie. La crise sanitaire a en quelque sorte précipité les choses puisque la compagnie de Caraquet ne pouvait plus offrir de théâtre en salle.

«On avait déjà des questionnements par rapport au développement de public, à l’intégration du numérique et comment ça peut nous appuyer dans notre travail et comment se renouveler et avoir un public plus large, plus jeune. La pandémie pour moi a précipité les choses», a expliqué Allain Roy.

Selon lui, les balados offrent l’occasion de bonifier l’offre théâtrale. Près d’une trentaine d’acteurs, d’artisans de la scène et de collaborateurs ont travaillé à ces créations sonores. La série Histoires de la côte produite en collaboration avec la ville de Caraquet, interprétée par quatre comédiens et réalisée par Allain Roy et Ghislain Basque sur un environnement sonore de Jean-François Mallet, combine le conte et l’histoire de cette région.

«J’aime bien les documentaires fiction avec des scènes qui sont jouées entrecoupées d’un historien qui nous met en contexte. Ce sont des histoires qui sont inspirées de faits historiques, comme le meurtre sur l’île de Caraquet. Ce qui m’intéressait aussi dans ces histoires-là, c’est qu’on pourrait en faire des pièces de théâtre. C’est dramatique.»

Des invités

Aux comédiens et historiens, viennent se greffer des invités, dont Jean-Eudes Vienneau, âgé de 94 ans, qui a vécu sur l’île de Caraquet. Les histoires proviennent du livre Caraquet, village au soleil de J. Antonin Friolet (1978). Le directeur artistique a été fasciné par ce qu’il a lu dans cet ouvrage. Ces histoires qui relèvent presque du fantastique sont méconnues des gens de la région, note-t-il.

Chacun des épisodes est interprété par un comédien qui est jumelé à un historien acadien afin de ponctuer les scènes dramatiques d’informations factuelles. Le public peut entendre les lectures des comédiens Ludger Beaulieu, Florence Brunet, Diane Losier et Raphaël Butler.

Tempête qui met en scène plusieurs personnages se rapproche beaucoup plus du radio-théâtre. Cette adaptation libre par Emma Haché de La tempête de Shakespeare, en trois épisodes, a été créée de concert avec le Salon du livre de la Péninsule acadienne.

Le troisième volet du portail appelé Wannabee concepteur sonore est réalisé par Jonathan Sonier. Le jeune auteur-compositeur-interprète, en stage au TPA, réalise des entrevues avec des artisans de la scène qui livrent leur point de vue sur la conception sonore au théâtre.

Allain Roy ajoute qu’ils ont encore plusieurs projets dans leur mire. Par exemple, il envisage de reprendre en version balado certaines pièces de leur répertoire ou encore de permettre au public d’entrer dans les coulisses d’une production. D’autres histoires de la côte pourraient aussi voir le jour dans le futur.

«On a de très bons commentaires. On n’a jamais eu autant d’activités sur nos réseaux sociaux depuis qu’on a lancé ça. C’est intéressant parce qu’il y a une accessibilité. Tout le monde peut écouter ça d’où il veut et au moment où il veut. En même temps, ça donne du travail à des comédiens et à des artisans du théâtre.»

Les balados peuvent être écoutés sur le site balados.tpacadie.ca