Chantal Dionne jouera dans le prochain film de Mariloup Wolfe

La soprano acadienne Chantal Dionne prêtera sa voix dans le prochain film de Mariloup Wolfe, Arlette!. Celle qui incarnera une cantatrice interprétera le célèbre air, Vissi d’arte, de l’opéra Tosca de Puccini.

Le tournage de cette comédie dramatique, dont l’action se déroule dans les coulisses de l’Assemblée nationale à Québec, a débuté à la mi-mars. La soprano native de Drummond, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, tiendra le rôle d’une chanteuse d’opéra et amie du personnage principal, Arlette Saint-Amour, joué par Maripier Morin.

Jointe à sa résidence dans la région de Montréal, Chantal Dionne raconte qu’elle a été la première étonnée lorsqu’elle a appris la nouvelle. Ce sera une première participation d’une telle envergure au cinéma pour la chanteuse. C’est l’équipe de production qui a contacté son agence.

«Depuis le printemps dernier avec la pandémie, ma pianiste et moi-même avons enregistré régulièrement des extraits d’opéra, des mélodies que j’ai mis sur ma chaîne YouTube pour me tenir en forme et pour ne pas qu’on oublie. C’est un collègue auteur québécois qui est beaucoup impliqué dans le monde de l’opéra qui a vu ces vidéos et qui aidait la scénariste Marie Vien et puis lorsqu’ils ont décidé de l’air d’opéra, elle a demandé des recommandations et je faisais partie des recommandations parce qu’ils avaient vu ces extraits passer l’année dernière.»

Cette semaine, elle réalise l’enregistrement sonore de sa prestation et ensuite ce sera le visuel. Elle est en attente pour le tournage à Québec. La scène qui sera probablement tournée au Capitole se déroule lors d’une soirée gala à l’opéra. La soprano interprétera l’intégralité de cet aria tragique italien, accompagnée de sa pianiste Louise-Andrée Baril.

«Pour moi, c’est important, c’est un grand moment. Je suis très heureuse d’avoir cette participation-là. Non seulement c’est une visibilité, mais c’est aussi un beau velours surtout avec la dernière année qu’on a eu où les concerts ont été annulés.»

Bien qu’elle n’ait jamais enregistré le Vissi d’arte (J’ai vécu pour l’art), l’équipe a estimé qu’elle a la voix idéale pour ce genre d’œuvre. C’est d’ailleurs un air qu’elle interprète régulièrement depuis deux ans lorsqu’elle est invitée en concert.

«C’est un air que j’adore chanter […]. C’est un air pour lequel je voudrais être connue comme interprète. C’est vraiment très important pour la suite parce que l’air Vissi d’arte, c’est un répertoire beaucoup plus lyrique de Puccini puis avec l’âge, le répertoire qu’on attaque change et dans mon cas, il devient plus lyrique. Donc, ça tombe pile dans le répertoire que je suis en train de travailler et ça me donne une carte de visite très importante pour la suite», a expliqué la soprano qui est aussi professeure de chant.

Arlette!, un film qui s’articule beaucoup autour de l’image, raconte la vie d’Arlette Saint-Amour qui devient du jour au lendemain ministre de la Culture du Québec. Elle sera appelée à bouleverser le milieu et à mettre la culture de l’avant. On dit que l’intrigue se déroule dans les coulisses du gouvernement là où «la comédie embrasse le drame». Ce nouveau long métrage de fiction de la cinéaste québécoise qui met en vedette, entre autres, Gilbert Sicotte, Paul Ahmarani, David LaHaye et Micheline Lanctôt devrait prendre l’affiche en 2022.

Chantal Dionne a plusieurs projets dans sa mire, dont la production d’une œuvre québécoise créée par des femmes pour des femmes. Elle sera en résidence de création au Théâtre du Rideau Vert à Montréal en août prochain afin de monter cet opéra.