Ventus Machina «joue avec le feu!»

Le quintette Ventus Machina se prépare à donner un concert étincelant qui promet d’enflammer la foule. Une œuvre de David Maslanka et une nouvelle composition de James Kalyn qualifiée d’incendiaire figurent au programme. On y retrouve aussi un quatrième conte mis en musique pour l’ensemble par Jean-François Mallet, La chasse-galerie, qui sera racontée par Christian «Kit» Goguen.

Formé en 2011, le quintette à vent néo-brunswickois s’est rapidement établi comme un joueur majeur sur la scène de la musique classique de la côte Est. Son style flexible et dynamique en concert – souvent thématiques, engageants, divertissants et éducatifs – continue de faire la joie d’un public grandissant et diversifié. En plus de leurs nombreux concerts et ateliers pédagogiques, le groupe opère deux camps d’été de musique de chambre. Individuellement, les membres du groupe enseignent à l’Université de Moncton et à Mount Allison ainsi que dans leurs studios privés. Ils se produisent régulièrement en tant que solistes et avec plusieurs ensembles tant au Nouveau-Brunswick qu’à l’extérieur de la province.

Le spectacle est présenté ce dimanche 18 avril à 14h à l’église de Bertrand. Ce concert est présenté par Musique Saint-Joachim.