Deux traductions acadiennes en lice pour le Prix littéraire du Gouverneur général

Deux œuvres traduites en français par des auteures de l’Acadie figurent sur la liste des finalistes des Prix littéraires du gouverneur général 2020.

La version française du roman L’accoucheuse de Scots Bay d’Ami McKay (Prise de parole) signée par Sonya Malaborza de Moncton et le recueil de poésie Océan de Sue Goyette (Perce-Neige), traduit par la poète acadienne Georgette LeBlanc, font partie de cette prestigieuse sélection de 35 ouvrages littéraires de langue française. Ces deux œuvres qui se sont illustrées dans le paysage littéraire en 2020 se retrouvent parmi les cinq ouvrages finalistes dans la catégorie traduction.

Dans le magnifique recueil Océan qui regroupe 56 récits poétiques autour de la mer, on reconnaît la langue riche et colorée de la poète Georgette LeBlanc qui a grandi à la Baie Sainte-Marie. Elle revisite sa relation avec l’océan. La version originale parue en 2013 de Sue Goyette avait obtenu une nomination au Griffin Poetry Prize en 2014.

Immense succès en version originale anglaise, la saga historique L’accoucheuse de Scots Bay dépeint les réalités de la vie en milieu rural en Nouvelle-Écosse au début du siècle dernier. Ce roman passionnant nous raconte le parcours d’une jeune femme pas comme les autres et les réalités des sages-femmes. On assiste à la naissance des luttes que devront mener les femmes pour défendre leurs droits.

Les finalistes sont choisis par un jury de pairs. Le Conseil des arts du Canada a dévoilé, mardi, la longue liste des livres finalistes dans les sept catégories de langue française et anglaise: roman, essai, théâtre, poésie, littérature jeunesse – texte, littérature jeunesse – livre illustré et traduction. Les lauréats 2020 seront dévoilés le 1er juin. En raison de la pandémie, il s’agit d’une année fort occupée pour les Prix GG puisque deux remises de prix sont prévues en 2021. L’annonce des finalistes 2021 et des gagnants se tiendra à l’automne.