Mettant en vedette quatre auteurs-compositeurs-interprètes de l’Acadie, le spectacle Interconnecté, présenté simultanément dans trois salles du sud-est du Nouveau-Brunswick, offrira un panorama musical varié. Saluant cette nouvelle formule hybride et innovatrice, Danny Boudreau suggère même de réitérer l’aventure une fois que la pandémie sera derrière nous.

«C’est une bonne idée pour que les gens puissent assister à un spectacle en même temps que d’autres personnes dans une autre salle. C’est quelque chose d’intéressant et d’innovateur. T’as l’impression de te transporter d’une salle à l’autre», a déclaré Danny Boudreau qui se produira au théâtre du Monument-Lefebvre à Memramcook.

Accompagné de trois musiciens (Justin Doucet, Sylvain Doucet et Jesse Mea), il interprétera des chansons du duo Beauséjour et de son plus récent album, La lune et le soleil, à saveur country.

Chaque chanteur présentera un petit tour de chant en alternant d’une salle à l’autre. Le spectacle sera animé par l’auteure-compositrice-interprète Christine Melanson depuis le Centre des arts et de la culture de Dieppe. Menoncle Jason se produira au Théâtre Capitol, Jacques Comeau sera sur la scène de la Caserne à Dieppe, tandis que sa fille Josiane Comeau livrera sa prestation à distance depuis Montréal où elle travaille à l’enregistrement de son album. Un premier extrait de ce disque à venir devrait d’ailleurs sortir d’ici la fin de l’été.

La gagnante de la Voix 8 qui a pris part au 36e Gala Artis, demeurera à Montréal jusqu’au 4 juin. Au départ, elle devait être sur la scène de la Caserne à Dieppe avec son père, mais ses engagements professionnels en ont décidé autrement. Elle a donc filmé sa prestation, soit deux chansons francophones au piano, depuis son appartement à Montréal. Jacques Comeau tentera de l’accompagner de façon virtuelle. Celui-ci convient que ce n’est pas la situation idéale, mais l’équipe ne pouvait pas reporter une fois de plus l’événement ayant déjà été remis à deux reprises en raison des changements aux règles sanitaires. En plus d’interpréter ses propres compositions, Jacques Comeau revisitera probablement un classique de Francis Cabrel avec qui il a partagé la scène au Centre Avenir en 2019.

Défis techniques

L’organisation d’un tel spectacle, en pleine pandémie, a amené son lot de défis. Les organisateurs ont dû notamment effectuer des changements au programme, étant donné la fermeture de la bulle atlantique. L’équipe est toutefois prête à mener ce projet à bon port et a bien hâte de présenter le tout au public. En entrevue plus tôt cette année, le réalisateur Kevin McIntyre a expliqué qu’un tel spectacle représente tout un défi technique.

«C’est plutôt essentiellement au niveau technique dans cette production-ci puisqu’on rejoint trois salles ensemble dans un réseau connecté. Dans le fond, je souhaite créer une grande salle avec les trois salles», a-t-il souligné.

Chaque lieu sera muni d’un grand écran permettant ainsi aux spectateurs de voir l’ensemble du concert et le public.

«Nous allons alterner d’une à l’autre. J’espère que la transition d’une salle à l’autre va bien se passer parce que c’est quand même une expérience embryonnaire.»

En regroupant des salles en réseau, cela permet de multiplier l’auditoire et de rassembler un plus grand nombre d’artistes. Les spectateurs n’ont qu’à choisir leur salle et ils pourront aussi assister aux prestations des autres musiciens. C’est un mariage entre le spectacle virtuel et en personne. Kevin McIntyre précise que ce genre d’exercice nécessite aussi une équipe technique un peu plus imposante.

«Ça nous donne la possibilité de le faire d’une nouvelle façon et de continuer à produire des spectacles. Tout le monde a plus d’espace. On va faire le tour des salles et le plus grand défi est que le passage d’une salle à l’autre se fasse en douceur.»

Menoncle Jason qui sera sur la scène du Théatre Capitol est fébrile à l’idée de retrouver le public.

«C’est la première fois depuis l’an dernier qu’il y a de quoi qui se passe avec le public. C’est pas mal excitant. On commence à voir la lumière au bout du tunnel», a confié l’auteur-compositeur-interprète qui sera entouré de trois musiciens (Christien Belliveau, Marc-André Belliveau et Nicolas LeBlanc). Il revisitera des pièces de ses deux albums.

Le spectacle est présenté ce samedi 22 mai à 19h30.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle