Si le Gala de la chanson de Caraquet n’a pas atteint son objectif financier de 10 000$ avec son spectacle-bénéfice, il reste que l’équipe est déterminée à offrir un 52e gala qui mettra en lumière la relève musicale.

Les responsables du gala ont dévoilé les finalistes qui se produiront le 10 juillet sur la scène du Carrefour de la mer à Caraquet. La directrice générale du Gala, Tanya Brideau, a fait savoir qu’ils ont reçu un nombre d’inscriptions plus élevé que dans les trois dernières années.

«Pour moi, c’est extrêmement positif. On était très heureux du nombre d’inscriptions, on espère que ça va aller en augmentant dans les prochaines années et qu’on continue cette cadence parce qu’en effet dans les dix dernières années, il y avait vraiment eu une diminution des inscriptions. Je pense que c’est une baisse normale et on espère vraiment augmenter l’intérêt de la relève», a déclaré Tanya Brideau.

De ce nombre, le jury a retenu huit finalistes et deux réservistes. Les candidats sélectionnés ont déjà eu droit à une formation à la fin mai. Ils seront de retour à Caraquet, du 7 au 10 juillet, afin de préparer leurs prestations avec notamment Diane Losier, Katrine Noël et le directeur artistique Serge Brideau. La plupart des finalistes sont assez jeunes, fait remarquer Tanya Brideau.

«Mike à Vic a 44 ans, c’est notre plus âgé. Mais les autres ont moins de 25 ans. Là, on a la définition exacte de ce qu’est le Gala de la chanson, c’est-à-dire qu’on a vraiment des gens de la relève. Ça, c’est super, c’est un vent de fraîcheur!», a-t-elle commenté.

Parmi les finalistes figure l’artiste Omram, grand gagnant du 5e CCNB sur scène, ainsi que des auteurs-compositeurs-interprètes qui sont passés par le concours Accros de la chanson tel que le groupe Écarlate, Maude Sonier (réserviste), et la formation Ananas. On retrouve aussi Samuel Mallais, Samuel Robidoux, Maxime Boudreau et Ellie Côté. Trevor Murphy est le second réserviste. Les finalistes pour la chanson étoile sont Ellie Côté (5000 km), Marie-Ève Caron (Machine à nuage) et Valérie Gionet (Last Call).

Matthieu Girard animera le Gala, tandis que Serge Brideau assurera la direction artistique et Mico Roy la direction musicale.

Le Gala sera présenté en salle devant un nombre restreint de spectateurs et de façon virtuelle.

Résultats décevants

L’équipe du gala qui espérait amasser 10 000$ avec son spectacle-bénéfice, présenté sur le web jusqu’au 30 mai, n’a pas atteint son objectif, récoltant tout au plus 2000$.

«On était très déçu de la participation, ça n’a vraiment pas été un succès. Je pense que les gens sont tannés un peu d’être devant leur écran et de regarder un spectacle surtout au mois de mai quand le soleil commence à sortir. J’ai reçu beaucoup d’appels pour me demander pourquoi ce n’est pas en salle. C’était trop compliqué à gérer dans le contexte de la COVID […]. On est très déçu de ce qui est ressorti de ce spectacle-bénéfice», a exprimé la directrice générale.

Cet argent devait servir à défrayer les coûts supplémentaires liés à la production d’un spectacle hybride, en embauchant deux équipes distinctes pour le virtuel et pour la salle. Tanya Brideau ajoute qu’ils devront jongler avec le budget et peut-être trouver des fonds ailleurs et lancer une campagne de financement.

«On essaie de voir les possibilités pour aller chercher des sous ailleurs parce qu’en effet prévoir un événement en temps de pandémie, c’est trois fois plus cher. Donc ça crée vraiment un stress au niveau administratif. Ceci dit on va vraiment vous proposer une 52e édition très riche et on espère que les gens seront au rendez-vous malgré la capacité de salle qui est extrêmement réduite.»

Un Petit Gala est également prévu le 21 août. Cette fois, la directrice espère pouvoir accueillir davantage de spectateurs dans la salle.

«Ce qui va énormément nous aider. Je dirais que ce qui est très difficile en ce moment, c’est que plutôt que d’avoir une salle de 800 personnes, on a une salle de 300 personnes. Là-dedans, j’ai mes partenaires, des billets de faveur pour les finalistes. Je vais peut-être vendre 30 billets.»

Le Gala de la chanson de Caraquet se tiendra le 10 juillet au Carrefour de la mer.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle