Avec des investissements de près de 300 000$, le Centre culturel Aberdeen se donnera une nouvelle vie, en plus de bonifier sa programmation artistique, a fait savoir le directeur de l’établissement centenaire de Moncton, René Légère.

Le gouvernement fédéral injecte une somme de 231 000$, dont 132 000$ pour financer des travaux de rénovation déjà entamés. Cet investissement a été annoncé lundi par la députée de Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor au nom de ses collègues de la Chambre des communes. Ces sommes serviront à remplacer les fenêtres, à doter la salle Bernard-LeBlanc d’un nouveau revêtement de plancher, ainsi qu’à l’acquisition d’un écran rétractable pour le cinéma et d’équipement de régie, de montage et de postproduction.

«Les investissements vont nous permettre de réduire de façon importante nos coûts de chauffage. Le bâtiment compte à peu près 200 fenêtres et elles étaient pas mal toutes rendues à leur point final, donc de pouvoir remplacer celles qui étaient en plus mauvais état, pour nous c’est essentiel», a déclaré René Légère.

Avec l’écran amovible, il sera possible dorénavant de présenter du cinéma de langue française, a indiqué le directeur, soulignant que le centre est partenaire avec le Festival international de cinéma francophone en Acadie. Cet écran pourra aussi être utilisé pour d’autres prestations dans diverses disciplines artistiques. L’équipement de régie pour la production d’œuvres télévisuelles et virtuelles constitue un ajout important au centre. M. Léger a mentionné que depuis le mois de mars 2020, aucun spectacle n’a été présenté devant public au centre.

«Ça va nous permettre de bonifier davantage notre production. Depuis le début de la pandémie, il n’y a aucun événement avec public dans la salle, mais la salle a constamment continué à fonctionner pour des productions pour la télévision, pour le web, mais on était obligé constamment de louer des équipements, ce qui fait que notre retour sur ces productions était très mince. Maintenant, avec cette régie, on sera en mesure de devenir producteur et d’accueillir des productions […]. J’ai aussi une petite pensée pour les performances en danse. Avec le nouveau plancher, le milieu de la danse va être capable d’avoir un lieu exceptionnel», a-t-il expliqué.

L’APECA (Agence de promotion économique du Canada atlantique), le gouvernement du Nouveau-Brunswick et la Ville de Moncton ont également contribué au financement des travaux de rénovation. De plus, une somme de 53 000$ (du gouvernement fédéral) est destinée à l’amélioration de la programmation artistique et d’événements culturels.

La direction du centre compte terminer les travaux le 1er juillet afin de pouvoir présenter des productions en théâtre, musique et en danse.

Festival Acadie Rock

Produit par le Centre culturel Aberdeen, le Festival Acadie Rock reçoit pour sa part une somme de 46 000$ pour son fonctionnement. La direction annoncera bientôt la programmation du festival qui s’étendra sur une semaine aux environs de la fête du 15 août. René Légère a fait savoir que trois scénarios sont envisagés en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

«Au moment où on se parle, c’est évident qu’il va y avoir une formule mixte, c’est-à-dire des événements sans public et avec public, mais ce qu’on ne sait pas au niveau des événements avec public, c’est si on sera capable d’aller avec de pleines salles et des événements extérieurs avec un nombre maximum de personnes ou de faire des arrangements pour arriver avec une formule qui correspond aux règles de la santé. On est un petit peu dans l’attente, mais l’équipe est très enthousiaste.»

«Notre rêve c’est de voir un tintamarre qui regroupe des milliers de personnes et qui va se diriger vers un lieu de spectacle où il y aura des artistes sur scène. On va tout faire pour que ça se réalise», a-t-il ajouté.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle