Le groupe 1755 offrira un concert intime au théâtre du Monument-Lefebvre à Memramcook dans le cadre des célébrations du 125e anniversaire du lieu historique national, le 8 juillet. Un spectacle qui risque de passer à l’histoire, estime la directrice générale de l’établissement, Sophie Doucette.

Le 8 juillet 1896, 3000 personnes se rassemblaient à Memramcook afin de célébrer la pose de la pierre angulaire du Monument-Lefebvre, un des symboles du mouvement de la Renaissance acadienne. L’établissement a été nommé en l’honneur du père Camille Lefebvre. Cent vingt-cinq ans plus tard, l’équipe du Monument-Lefebvre entend souligner cet événement de façon particulière en présentant une soirée marquée par un concert intime du groupe légendaire acadien. Un contexte tout à fait différent pour cette formation qui se produit habituellement sur de grandes scènes extérieures, sous les chapiteaux et dans les festivals. Sophie Doucette explique que l’équipe n’a pas choisi cette formation de façon anodine. Elle a un lien avec le Monument-Lefebvre. Roland Gauvin lui a raconté que le groupe a eu de nombreuses répétitions au théâtre dans les années 1970, à l’époque où l’établissement était condamné.

«Il (Roland Gauvin) m’a raconté l’histoire que quand les gars arrivaient pour pratiquer, ils devaient balayer la scène parce qu’il y avait tellement de mouches. On se disait que ce serait vraiment spécial de pouvoir les avoir en salle dans une atmosphère intime dans un contexte spécial. Ces gars-là, ça fait plus de 40 ans qu’ils tournent comme ça, donc on ne va pas les avoir pour toujours», a relaté Sophie Doucette.

Celle-ci rappelle que 1755 rejoint plusieurs générations. Pour la directrice du Monument-Lefebvre, ce concert représente un grand moment dans sa carrière.

«Je suis de la génération qui a été marquée par le premier Congrès mondial acadien en 1994 et le spectacle du groupe au Colisée de Moncton. La cassette Les Retrouvailles de la famille – Live au Colisée de Moncton a joué et rejoué chez nous pendant toute ma jeunesse. C’est un groupe qui a tant influencé le milieu artistique en Acadie, un groupe qui a osé chanter en français et en chiac à une époque où c’était loin d’être la norme. C’est vraiment spécial de pouvoir les accueillir chez nous au Monument-Lefebvre pour souligner le 125e anniversaire», a-t-elle exprimé.

La direction de l’établissement tient à donner un cachet unique à l’événement. Pour ouvrir la soirée, un cocktail sera offert au nouveau café culturel pendant lequel on présentera un bref historique de l’édifice. La soprano Monette Gould interprétera l’Ave Maris Stella. Suivra la prestation du groupe 1755.

Ce sera vraiment un concert très intime puisque le nombre de spectateurs sera limité afin de se conformer aux règles sanitaires. Le théâtre de 400 places pourra accueillir environ 100 spectateurs afin de respecter la distanciation de deux mètres.

Les billets au coût de 75$ seront mis en vente d’abord pour les membres du Monument-Lefebvre, les 10 et 11 juin. S’il reste des billets, le grand public pourra s’en procurer à compter du 12 juillet. Pour l’instant, il s’agit d’un spectacle unique.

«Nous n’avons pas discuté de la possibilité d’avoir des supplémentaires avec le groupe. Si jamais les billets s’envolent super rapidement, peut-être qu’on les approchera à ce moment-là pour voir s’ils seraient ouverts à offrir des supplémentaires, mais ce n’est vraiment pas prévu pour l’instant.»

Le Monument-Lefebvre présentera, cet été, quelques activités, notamment pour le 1er juillet et le 15 août, en plus de sa série estivale des Causeries du mardi. Sophie Doucette envisage aussi d’offrir des spectacles sur la nouvelle terrasse extérieure de l’établissement.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle