Mysterium: danser dans la forêt de Memramcook

Alliant le conte, la danse-escalade et les arts du cirque, le spectacle Mysterium de la compagnie Danse en l’air se veut une promenade chorégraphique dans la nature, tout en mettant en image un monde de féérie et de mystère.

Cet événement qui devait se tenir en octobre 2020 pendant le Festival Parlures d’Icitte à Memramcook avait été annulé en raison de la pandémie. Avec l’assouplissement des règles sanitaires, le spectacle peut maintenant être présenté. L’équipe de la compagnie Danse en l’air, basée à Memramcook, a concocté un spectacle unique en son genre qui aura lieu au Parc LeBlanc à Memramcook. Cinq danseurs-acrobates illustreront l’imaginaire du jeune conteur Alexis Bourque dans un parcours à travers la forêt.

«Avec la lumière et la magie de la forêt, tout se confond un petit peu et se mélange comme si on faisait partie d’un monde féérique et que le conte prenait vie», a déclaré la directrice de la compagnie Danse en l’air, Marie-Luce Quéverdo.

Alexis Bourque a imaginé des personnages pour les cinq interprètes. Ils ont créé une chorégraphie en fonction des textes du conteur, sur une musique originale de Sébastien Michaud. Alexis Bourque va raconter l’histoire, et par la suite, les spectateurs suivront un parcours dans la forêt afin de découvrir les différents personnages qui se réveillent dans la nuit. Des lucioles, un grand chêne, la déesse de la nature, un petit écureuil fou et un hibou habitent ce conte ancré dans la forêt. Les interprètes évoluent sur des échasses, sur un cerceau aérien ou encore dans les arbres à l’aide de cordes. L’objectif est d’être en harmonie avec la nature.

«Que ce soit le cerceau aérien ou les échassiers, ils vont vraiment émerger de la forêt ou dans les arbres. C’est l’idée qu’on se promène et tout d’un coup on rencontre quelqu’un sans s’attendre à ce qu’il soit là», a-t-elle expliqué.

– Gracieuseté

Marie-Luce Quéverdo admet que ce concept est assez nouveau en Acadie, mais avec sa compagnie en France, elle créait souvent des promenades chorégraphiques.

«C’est un mélange entre la danse et l’escalade et l’aérien. Ça donne une liberté où on est suspendu en l’air comme si la gravité n’existait plus, ce qui donne une dimension nouvelle au lieu d’être sur le sol. On a cette dimension d’aérien où le danseur peut s’exprimer d’une autre façon qu’uniquement sur le sol. Les danseurs me disent toujours quand ils retournent sur le sol que ce qu’ils ont fait sur l’arbre, ça les a vraiment inspirés. Le fait d’être en nature, c’est de respecter la nature. On essaie de faire en sorte que ça fasse un tout. C’est comme si arrive à danser avec l’extérieur et que l’extérieur danse avec nous aussi.»

Pour l’instant, la compagnie ne prévoit qu’une seule représentation, mais elle réfléchit à un concept qui éventuellement pourrait être présenté plus qu’une fois pendant l’été.

La distribution comprend les danseurs Jalianne Li, Michelle, Gretchen Mejorada, Jasmin Tardif et Terry Du. La promenade chorégraphique est présentée samedi. Il y a différents départs à compter de 20h. La directrice souligne que l’événement affiche déjà presque complet. Les gens doivent contacter la Société culturelle de la Vallée de Memramcook pour réserver leur place. Les mesures sanitaires seront respectées et les spectateurs sont encouragés à porter un masque pendant la représentation.

Jalianne Li en répétition pour le spectacle Mysterium. – Gracieuseté