Silence on tourne! Rita Melanson (Patricia Léger) se retrouve pour une 4e saison au volant de sa décapotable rutilante, immatriculée «Babe», dans le village imaginaire de Saint-Prospère. Bien que la série acadienne À la valdrague tire à sa fin, la comédienne et auteure savoure chaque moment de ce tournage dans la Vallée de Memramcook qui se poursuit jusqu’à la mi-juillet.

«Je me trouve vraiment heureuse. J’ai conduit mon auto pour la première fois aujourd’hui. Je sens vraiment que ça fait partie de mon personnage. Quand je suis dedans, puis surtout avec de beaux paysages, ça me donne beaucoup de joie parce que quand j’étais jeune, on avait des autos comme ça», exprime Patricia Léger en ce 12e jour de tournage.

Nous avons rendez-vous sur une ferme à Memramcook où plusieurs scènes sont tournées. En plus des nombreux membres de l’équipe dirigée par le réalisateur Joël A. Robichaud, se pointe Lionel Léger, le propriétaire de la fameuse décapotable Ford Galaxie 1961. Il surveille de près le tournage. «Je l’ai acheté il y a 45 ans», déclare fièrement l’homme de Saint-Antoine. Aujourd’hui, sa voiture est évaluée à 30 000$.

«J’aime la voir dans l’émission parce que je suis assez fier de ma voiture. C’est de la publicité d’une façon, mais au début quand ils m’ont demandé de louer ma voiture, j’étais pas trop pour ça, j’avais peur qu’ils brisent des choses. C’est arrivé, mais après que c’est arrivé, je suis venu ici personnellement», a poursuivi Lionel Léger qui aime aussi assister au tournage.

Sur le plateau en plein air qui fourmille d’activités, on retrouve aussi Ferraille incarné par Raphaël Butler. C’est sa première journée de tournage.

«Ça fait tellement du bien de retrouver les bottines à Ferraille et de revenir à Saint-Prospère. C’est la première fois en tant que comédien que j’ai une série qui revient à quatre reprises, veut veut pas on bâtit quelque chose. Il y a une famille qui s’installe là-dedans et j’ai un fun bleu à jouer ce personnage-là. C’est du pur bonheur pour moi.»

«C’est sûr que j’aurais voulu que ça continue dans un sens, mais je comprends qu’on est rendu là. Déjà d’avoir quatre saisons, c’est plus que je m’attendais au début.»

Au cours de cette quatrième saison, Ferraille qui connaîtra l’amour auprès d’une jeune institutrice Lynne (Tanya Brideau), va reprendre sa vie en main et tenter de surmonter ses difficultés, souligne le comédien. En incarnant un personnage sur une aussi longue période de temps, il estime que cela lui permet d’aller plus loin dans son jeu et de comprendre les raisons pour lesquelles il réagit de telle ou telle façon.

«Il y a quelque chose qui s’installe instinctivement à l’intérieur.»

Des changements dans la vie des personnages

Patricia Léger a un petit pincement au cœur en pensant que c’est la dernière saison. Pour cet ultime chapitre des aventures de Saint-Prospère, elle collabore avec Eugénie Beaudry et Marie-Josée Ouellet à l’écriture du scénario. La nouvelle saison débutera avec le 60e anniversaire de Rita Melanson. Sans révéler l’histoire, elle mentionne que Rita vivra une transition. Le personnage central de la série qui vient de franchir le cap de la soixantaine se cherche des objectifs excitants dans la vie.

«On va voir son processus pour se trouver des buts excitants. Pour elle, ça va la garder jeune. Puisqu’elle ne peut pas voyager parce qu’elle est clouée à son gîte, il faut qu’elle se trouve des choses intéressantes à faire», a commenté la comédienne qui, comme son personnage, est revenue dans son village natal après plusieurs années d’exil.

Un nouveau personnage fera son apparition. La mystérieuse Darlène (Karen Tanner), une amie américaine de Rita, viendra raviver des choses du passé. Elle s’intégrera rapidement à la vie de Saint-Prospère, semant ainsi le doute chez son amie. Les autres personnages tels que Gilberte (Claire Normand) et Lomer Dupuis (Marcel-Romain Thériault) vivront aussi de nouvelles aventures. Gilberte qui veut maintenir son poste de mairesse fera face à son adversaire de longue date, Bernie (André Roy) lors des élections. Ça va brasser aussi du côté du couple formé par Terri (Bianca Richard) et Zoël (Gabriel Robichaud).

Cette année, le personnage de Yolande est joué par une nouvelle comédienne Peggy Gédéon qui remplace Marie-Jo Thério retenue en France. Une fois de plus, la relation entre Yolande et Edmour (Marc Lamontagne) traversera des soubresauts.

Produite par Mozus Productions, la dernière saison de huit épisodes sera diffusée sur ARTV en 2021-2022.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle