Avec au moins une centaine d’artistes des quatre coins de l’Acadie, le 10e Festival Acadie Rock à Moncton qui sera de retour devant public, du 13 au 20 août, proposera une trentaine d’activités dans différentes disciplines artistiques. Pour célébrer la fête du 15 août, les organisateurs reviennent avec une formule télévisée semblable à 2020, mais en ajoutant une composante sur scène et un tintamarre.

«Nous vous annonçons une programmation de feu!», a lancé la nouvelle présidente du Centre culturel Aberdeen, Annie-France Noël.

Musique, littérature, théâtre, danse, arts visuels et cinéma composeront le menu de ce 10e anniversaire qui mettra en lumière certains artistes des premières heures du Festival Acadie Rock. Situation sanitaire oblige, les organisateurs ont misé surtout sur le talent acadien. Le directeur artistique Marc Arsenault a rappelé que la scène acadienne a énormément évolué en dix ans.

La programmation a été dévoilée, jeudi, devant un petit groupe à la Salle Bernard-Leblanc du Centre culturel Aberdeen, là où la plupart des activités du festival se déroulent, soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement. L’émotion était palpable. Après le silence, c’est le retour devant un public.

«Pour un artiste, jouer devant personne, c’est la pire chose au monde. On veut avoir des réactions […]. J’ai tellement hâte d’être dans une salle avec du monde», a exprimé Marc Arsenault.

La liste des artistes qui se produiront au festival est longue. Lisa LeBlanc, Joey Robin Haché, Christine Melanson, Maggie Savoie, P’tit Belliveau, Sluice, les Hay Babies, Les Hôtesses d’Hilaire, 1755, Spoutnique, les Improbables, Daniel Léger et bien d’autres figurent à la programmation.

«L’élément clé, c’est de s’associer avec des événements qui ont été affectés eux aussi par la pandémie cette année […]. C’est un peu notre objectif de tendre la main à ces événements et de rassembler tout ça à l’intérieur de la programmation d’Acadie Rock», a affirmé le directeur du festival, Éric Cormier.

Ils ont donc invité le Festival Frye à présenter deux de ses événements phares, le FestiJeunesse et le Frye Jam. Parmi les autres partenaires artistiques, on retrouve Satellite Théâtre et son spectacle déambulatoire Pépins, un parcours de petites détresses qui aura lieu au Verger Belliveau à Memramcook, le Festival de danse en Atlantique et Accros de la chanson. Des expositions seront également offertes à l’Université de Moncton et au Centre culturel Aberdeen. L’exposition Le grand verre de Maryse Arseneault inaugurera la galerie d’art du 2e étage du Centre culturel Aberdeen.

Nouveauté

Pour célébrer ses dix ans, on propose Le Menu de Backyard, un clin d’œil à l’œuvre poétique de Guy Arsenault et à ses références gustatives typiques du Moncton des années 1970. Des commerces locaux créeront des mets, des desserts et des breuvages inspirés par l’univers de ce poème. Le public pourra donc arpenter la ville pendant le festival en allant dans les entreprises participantes pour goûter à ces créations culinaires. L’artiste multidisciplinaire Xavier Gould a présenté les grandes lignes de cette nouvelle activité.

La Fête de l’Acadie: Tableau de backyard

Une soixantaine d’artistes des quatre provinces de l’Atlantique et de la Louisiane seront en vedette dans cette émission spéciale du 15 août diffusée à Radio-Canada. Reprenant un peu le même concept que l’émission du 15 août 2020, cette nouvelle production d’une heure réalisée par Kevin McIntyre, inspirée de l’oeuvre de Guy Arsenault, fera un clin d’oeil au prochain Congrès mondial acadien en 2024 qui se déroulera dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Cette fois, c’est sur la poésie de Céleste Godin que défileront les images et les différents numéros artistiques. Kevin McIntyre a indiqué que la poète a écrit un texte spécialement pour l’émission, quelque chose de percutant qui amène une belle réflexion.

«Le médium de la télé nous permet de présenter des artistes de l’Acadie dans leur élément. Nous vivons dans une place extraordinaire et c’est important que ce soit vu ailleurs pas seulement dans nos «backyards», a affirmé Kevin McIntyre.

Tout comme les dernières années, des images ont été tournées dans différentes régions des provinces de l’Atlantique et en Louisiane.

Éric Cormier précise qu’au moment où il devait concevoir les célébrations du 15 août, ils ne savaient pas encore s’ils pourraient accueillir du public, alors ils ont décidé d’aller de l’avant avec un concept télévisé afin de s’assurer d’avoir des célébrations. Or cette année, la finale sera présentée en direct devant public au Parc des arts du Sommet. Ce sera suivi d’un concert des Hay Babies.

«On va avoir de la musique avant et après. L’objectif est de commencer le tintamarre à l’Hôtel de Ville et on s’en vient au Centre culturel Aberdeen. On aura de l’animation, des écrans géants pour voir l’émission et puis la finale en direct devant, je l’espère, beaucoup de public.»

Un spectacle en plein air est aussi prévu le 14 août. Les billets pour l’ensemble des activités du festival seront mis en vente au début du mois d’août. Les organisateurs pourront alors déterminer les capacités d’accueil des sites en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle