La FrancoFête en Acadie est de retour en formule hybride du 2 au 6 novembre.

Après un rendez-vous 2020 entièrement virtuel, le grand marché francophone des arts de la scène en Atlantique effectue progressivement un retour à la normale. Dans le contexte sanitaire actuel et par mesure de prévention, les responsables de l’événement ont décidé que seuls les membres de RADARTS et les artistes en vitrines pourront assister à l’événement sur place. Cependant les participants extérieurs pourront avoir accès à l’ensemble des vitrines de façon virtuelle.

«On ne veut pas en tant qu’événement être responsable d’une éclosion, donc on ne veut pas accueillir les délégués qui nous viennent de partout dans le monde. Les membres RADARTS, c’est la bulle atlantique. Ceux-ci ne sont pas vus en présentiel depuis deux ans donc je pense que pour le moral et le bien de tous, on a besoin de se voir et de faire des rencontres. Pendant la FrancoFête, il va y avoir aussi des rencontres, des ateliers et des conférences. Puis pour les artistes de faire un spectacle live devant les diffuseurs, c’est toujours un plus. Tout le monde va être connecté via la plateforme web», a expliqué la coordonnatrice de l’événement, Véronique Godin.

Le nombre de vitrines a été réduit à 28 au lieu de près de 50 extraits de spectacles comme par les années passées afin de mieux refléter les capacités actuelles des diffuseurs. La FrancoFête a lancé mardi les inscriptions pour les délégués. Le lancement officiel de la programmation se tiendra la semaine prochaine. Les extraits de spectacle seront présentés au Centre des arts et de la culture de Dieppe et au Centre culturel Aberdeen.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle