Plusieurs fois reporté, le spectacle de Jacques Surette au Théâtre Capitol à Moncton se tiendra finalement vendredi. Pour ce tour de chant accompagné de trois musiciens, l’auteur-compositeur-interprète de Yarmouth en Nouvelle-Écosse se propose d’explorer ses diverses facettes musicales en français comme en anglais.

Il y a environ cinq ans, Jacques Surette qui était à peine connu du public a commencé à partager des vidéos de ses prestations sur les plateformes numériques. Rapidement, il a enflammé les réseaux sociaux et ainsi, une étoile est née.

Son timbre de voix unique, des chansons qui mettent en valeur les histoires de son coin de pays et les choses simples de la vie ont séduit le public. Il se présente sans prétention avec une pointe d’humour et une petite touche sentimentale.

Quatre années plus tard, Jacques Surette a deux albums avec la grande famille du Grenier Musique et il en prépare un troisième. En entrevue, l’auteur-compositeur-interprète de 21 ans confie que jamais il n’avait anticipé une telle réponse du public, tout comme se retrouver aussi rapidement à l’avant-scène pour entreprendre une carrière musicale.

«Juste un son différent»

À quelques jours de son spectacle, l’Acadie Nouvelle l’a rencontré dans la cour arrière de l’agence Le Grenier Musique, à Moncton, où il travaille à la création des chansons qui se retrouveront sur son prochain opus.

«Cet album-ci, ça va être tout en français», a confié l’auteur-compositeur-interprète qui a envie d’écrire des chansons françaises plus que jamais et d’approfondir son matériel dans la langue des Surette.

Celui qui projette de collaborer avec d’autres artistes, probablement avec des musiciens de la côte acadienne de la Nouvelle-Écosse, envisage un album aux sonorités différentes tout en conservant l’essence même de son univers.

«Ça va être comme alternatif, folk ou country. Juste un son différent.»

C’est d’abord à la guitare que viennent les premiers jets de ses créations. Le monde et ses travers, les troubles sociaux et politiques figurent parmi ses sources d’inspiration, mais toujours avec une approche personnelle et une touche sentimentale. Il travaille notamment sur une chanson inspirée de sa vie.

«Ça va être comme un road movie, une histoire avec des chapitres. Je vais avoir des chansons pour danser, rire ou pour écouter et juste penser.»

Le public aura d’ailleurs droit à un petit avant-goût de ses nouvelles compositions lors du spectacle vendredi.

Un œuvre qui marie deux réalités

Sur la scène francophone, il est reconnu d’abord comme un chanteur country-folk, mais son registre musical est beaucoup plus large. Ce mélodiste de talent navigue entre le country, le folk, le rock et l’alternatif. Il admet qu’une certaine dualité existe dans son œuvre qui marie deux réalités.

Comme en témoigne son deuxième album, ses compositions anglaises diffèrent de ses pièces françaises, même le ton de sa voix est différent d’une langue à l’autre. L’artiste explique que lorsqu’il écrit en anglais, il se place dans un autre esprit.

«Les sujets sont différents itou. Culturellement, quand j’écris en français, c’est à propos de l’Acadie, des violoneux sur le bord de la baie, du soleil qui se lève, c’est plus ou moins à propos de mon environnement et de l’Acadie. En anglais, c’est plus des sujets à propos de la vie en général et plus universels.»

Dans un cas comme dans l’autre, ce sont des chansons qui font du bien. Pour son concert au Capitol, il sera entouré de Christien Belliveau à la guitare, de Normand Pothier à la batterie et de Jacques Blinn à la basse.

«Tout est en place et on espère que ça va rester comme ça. Ça va être full band et ça va être nice finalement de se mettre dans l’esprit de jouer et préparer le spectacle.»

Après le Capitol, il entend prendre une pause pour se consacrer à la création de son disque. Il n’a pas encore de date de prévue pour la sortie de son disque, précisant qu’il veut prendre le temps de bien faire les choses.

Le spectacle de Jacques Surette est présenté au Théâtre Capitol à compter de 20h.

Le jeune trio Écarlate, lauréat du Gala de la chanson de Caraquet et du concours Accros de la chanson assurera la première partie du concert.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle