Des œuvres de Marjolaine Paulin sont exposées dans deux galeries d’art au centre-ville de Moncton. Pour ces nouvelles collections, l’artiste-peintre a exploré l’environnement et les émotions à travers des thèmes personnels et universels de la vie.

Encore une fois, les couleurs constituent la source première de ses créations. Celles-ci reflètent ses émotions et ses états d’âme. Les mélanges de bleu, d’orange, de gris, de noir et de jaune ressortent dans ses peintures.

«Les couleurs représentent des émotions. Chaque exposition est différente dans le sens des humeurs et des couleurs. Le jaune c’est la lumière, l’orangé c’est la liberté. Le bleu c’est l’introspection. Le noir ç’a changé à la mélancolie et le gris c’est vraiment la grisaille», a expliqué l’artiste originaire de Caraquet, établie à Moncton.

Tout d’abord, l’exposition Sur la route en montre à l’Hôtel de Ville de Moncton rassemble 15 tableaux abstraits et semi-abstraits. Marjolaine Paulin a été inspirée par la relecture du livre, On the road, de Jack Kerouac, pour créer cette série de peintures aux diverses techniques.

L’écrivain américain dont les parents étaient d’origine québécoise a poussé l’artiste à réfléchir à son parcours personnel et artistique. Cette exposition devait se tenir il y a deux ou trois ans, mais la pandémie a bouleversé un peu les choses. Elle constate que la crise sanitaire a été en quelque sorte un éveilleur de consciences.

«Avec tout ce qu’on passe à travers, la polarisation, les divisions dans les familles avec les amis, je me suis dit finalement que j’aimerais que mon exposition soit rassembleuse et mette de l’universel dans le personnel.»

À travers ses œuvres, elle aborde l’identité, ses origines métisses, l’éternité, la liberté, les turbulences de la vie, la quête humaine, les choix de vie et l’ouverture à l’autre. Bref des thèmes universels bien humains.

«De plus en plus, de nos jours, il faut s’ouvrir aux autres, au fait que tout peut nous arriver. Le fait de saisir l’occasion, c’est vraiment ça. On est toujours en quête de vérité, de justice.»

Un monde de possibilités

La peinture-titre de l’exposition fait référence à la mer, à la route et au soleil; signe de lumière et de joie, note l’artiste.

Ses peintures principalement abstraites s’ouvrent sur un monde de possibilités.

«Ça me ressemble, mais en même temps, ce sont des thèmes que j’ai voulu qui rassemblent les gens pour nous dire qu’on n’est pas si différent l’un de l’autre. Même si mon parcours est unique et personnel, on a beaucoup de choses en commun.»

On retrouve quelques éléments figuratifs, tels qu’une silhouette féminine, des symboles et les courbes rappelant la mer. Celle qui a grandi le long du littoral acadien aime la mer et les forêts. Si elle apprécie la ville, elle n’hésite pas à aller en nature pour se ressourcer.

«Je cherche mon équilibre dans l’environnement. J’aime aller dans les bois, sur le bord de l’eau. Pour moi, un arbre, c’est la plus belle chose au monde. Il y a les racines et les branches qui aspirent vers la lumière et nous au milieu.»

Elle aborde aussi avec ses créations la sensibilité, l’intensité, le trop-plein d’émotions et les dangers qui nous guettent. L’artiste a emprunté divers chemins et techniques dans ses œuvres peintes sur bois, sur toile ou encore sur carton embossé.

L’exposition Continuité présentée à la galerie Assomption qui rassemble une dizaine de tableaux évoque l’environnement, la beauté de la nature, l’évolution du monde et de l’artiste, reflétant ainsi la conscience sociale et écologique.

Les deux expositions sont présentées jusqu’à la fin décembre. Ce sont tous des tableaux récents.

Depuis sa première exposition solo en 2016, Marjolaine Paulin a offert plusieurs expositions solos et collectives. Au fil des années, son travail a évolué et s’est transformé.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle