IJL – Réseau.Presse – Acadie Nouvelle

Le nouveau chef de chœur du groupe Bel Canto Singers de Fredericton, Justin Guignard, pourra enfin présenter un vrai spectacle en présentiel le 11 décembre dans la capitale provinciale.

Justin Guignard a accepté de relever ce nouveau défi avec le chœur de Fredericton en janvier 2019. En fait, quelque temps après sa nomination, la pandémie est arrivée et les Bel Canto Singers n’ont jamais présenté de concert depuis.

«Au printemps 2020, on a tenté à nouveau de présenter un concert. Encore une fois, la pandémie s’est mise dans les jambes. Ils ont été obligés d’annuler. En fait, c’est la première fois que je vais présenter un programme avec le chœur. C’est ma grande première au sein de ce chœur-là pour un public», lance-t-il avec enthousiasme.

Le spectacle sera enfin présenté le 11 décembre à la Christ Church Cathedral de Fredericton. Le concert sera aussi offert en rediffusion par la suite.

«Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre, ils pourront y accéder en ligne», précise le chef de chœur.

Parlant d’accessibilité, Justin Guignard aimerait rendre possible la présentation de spectacles des Bel Canto Singers dans la région de Moncton et ailleurs dans la province au cours des prochaines années, question d’augmenter la visibilité du groupe.

«C’est un chœur de chambre, ce qui veut dire que ce n’est pas un chœur qui compte énormément de choristes. Donc, c’est assez facile de se déplacer et selon moi, ils sont certainement de calibre assez fort pour partir en tournée à un moment donné.»

Retour aux sources

Son nouveau défi avec le groupe de Fredericton constitue un retour aux sources pour le principal intéressé. Il a dirigé plusieurs orchestres au cours de sa vie. En fait, il a commencé sa carrière de chef d’orchestre à l’âge de 16 ans. Il demeure toutefois un chanteur de formation.

«C’est au niveau de la voix que j’oserais dire être plus connaissant. Pour moi c’est l’fun de pouvoir diriger une chorale et de pouvoir transmettre toutes les connaissances que j’ai acquises au fur et à mesure des projets, à travers différentes expériences de chants au fil des années.»

La direction chorale de ce niveau constitue un monde nouveau pour Justin Guignard. «J’ai fait beaucoup de directions dans ma carrière.»
En fait, il est toujours le directeur musical de l’Orchestre Codiac à Moncton. Ce dernier est un groupe d’harmonie. «C’est un orchestre d’instruments à vent», précise son directeur.

«Ce sont deux mondes complètement différents dans la façon qu’on dirige, la façon qu’on ressent la musique et qu’on l’interprète», précise le passionné de musique.

À travers tous ses projets, Justin Guignard enseigne la musique à l’école Donat-Robichaud de Cap-Pelé. Il est natif de Dieppe.

Sa voix l’a amené à se produire dans des lieux prestigieux tels que le Centre national des arts à Ottawa et Carnegie Hall à New York.

«Je dis toujours que malgré tout ce que je fais, je ne sens pas encore que j’ai travaillé une journée dans ma vie. Pour moi, ce sont des passions. De diriger une chorale ou un orchestre, pour moi c’est travailler ma passion, et transmettre ma passion. Ce n’est pas épuisant lorsque tu as du plaisir.»

En fait, son travail demande toutefois beaucoup d’organisation et de préparation. «Le chœur commence ses répétitions au mois de septembre, mais en tant que chef de chœur, ton travail commence au mois de juillet, parce que tu dois sélectionner le répertoire, tu dois préparer toutes les partitions. Pour ceux qui se plaignent que la musique de Noël joue déjà dans les magasins en novembre, moi la musique de Noël joue chez nous depuis le mois de juillet», ajoute le mélomane.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle