Colleen Duguay a littéralement grandi sur la scène. À 24 ans, la chanteuse country de Cap-Pelé qui a déjà une longue expérience musicale se prépare à lancer son premier album, Illuminé, un opus qui reflète bien sa personnalité authentique et sa vision de la vie.

Colleen Duguay a commencé à jouer du violon à l’âge de 5 ans. Déjà très jeune, la violoniste se produisait en spectacle avec sa sœur. Le chant est venu plus tard. «J’ai toujours aimé chanter, mais ce n’est que dans les cinq ou six dernières années que j’ai commencé à chanter devant un public», a raconté l’artiste à la voix chaleureuse.

Si le jour, elle travaille comme hygiéniste dentaire, la musique occupe une grande partie de sa vie. Son premier album qui sera lancé officiellement ce samedi rassemble dix compositions originales inspirées de ses expériences, mais aussi de petites leçons de vie personnelles qui, espère-t-elle, pourront rejoindre d’autres personnes. La chanson-titre du disque reflète sa personnalité et ce qu’elle ressent.

«Je pense qu’il faut être illuminé à l’intérieur pour briller de l’extérieur. Je pense qu’une part de ça, vient des personnes qui nous entourent. C’est là que vient l’inspiration», soutient celle qui s’entoure de gens qui l’aident à briller.

«Je veux juste que le monde voie mon authenticité à travers mes chansons. S’ils vivent la même chose que moi, avec ma musique, ça pourrait les aider aussi.»

Pour Colleen Duguay, tout commence souvent par un mot, une idée et vient ensuite la mélodie. Bien qu’elle a composé la majorité des chansons, elle a choisi d’inclure dans la sélection une pièce de Danny Mazerolle, Grandir en Acadie. Cette oeuvre met en relief son attachement pour son coin de pays et son désir d’y rester.

«Danny Mazerolle a écrit cette chanson, environ 10 ans passés, quand le monde allait beaucoup dans l’Ouest pour travailler. Il m’a offert cette chanson. Quand je l’ai écouté, ça m’a rejoint parce que j’aime beaucoup où je vis et je ne me verrais pas vraiment aller plus loin que par ici parce que j’aime vraiment être en Acadie. Je trouve que ça me représente quand même bien.»

Un talent prometteur

Une dizaine de musiciens a collaboré à la production de son album qui a été enregistré au Studio Pumpk’n Patch à Memramcook. Danny Bourgeois, Mike Bourgeois, Sébastien Michaud, Jesse Mea, Andy Bastarache et Ray Légère figurent parmi les musiciens qu’on entend sur le disque. Paul Hébert a prêté sa voix sur la chanson Le moment est venu.

Le chanteur de bluegrass n’a pas hésité à accepter l’invitation de Colleen Duguay. Il y a deux ans, les deux artistes ont présenté un spectacle au Monument-Lefebvre à Memramcook. Ils avaient alors interprété quelques pièces en duo. Paul Hébert se réjouit de voir cette belle relève musicale dans le paysage country. Son parcours annonce un avenir prometteur, estime-t-il.

«Elle s’en va dans le bon chemin pour sûr. Elle a une voix qui se distingue et à son âge, elle se défend très bien. C’est une très bonne chanteuse. Je pense qu’à vieillir, elle va devenir meilleure dans son art et elle va apprendre comme on a tous fait. Je trouve qu’elle est incroyable, j’aime ce qu’elle fait. Elle est solide et elle chante très bien. Elle travaille fort», a-t-il commenté.

Le premier extrait tiré de son album, Si la saison pouvait rester, s’est taillé une belle place au palmarès country de l’ARCANB. Paul Hébert croit que la jeune chanteuse de Cap-Pelé est sur la bonne voie pour faire carrière en musique et sillonner les routes du pays. D’ailleurs, Colleen Duguay rêve de voyager avec sa musique.

Même si elle se sent très à l’aise sur scène, elle ressent un peu de nervosité à l’approche de son lancement.

«C’est un gros événement, mais je suis excitée parce que j’ai hâte de partager le matériel et mes inspirations avec les autres.»

Son spectacle de lancement a lieu à la Caserne du Centre des arts et de la culture de Dieppe ce samedi à 19h30. Pour l’occasion, elle sera entourée de six musiciens, dont Andy Bastarache, Jesse Mea et Danny Bourgeois.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle