Carole Chouinard prend la barre de la Société du Monument-Lefebvre à Memramcook. La gérante d’artiste entend suivre les traces de l’ancienne directrice Sophie Doucette et faire de ce lieu historique un véritable centre culturel au coeur de la municipalité.

Travailleuse culturelle de longue date en Acadie, Carole Chouinard a fait ses débuts comme diffuseur de spectacle à la Société culturelle de la Baie des Chaleurs à Campbellton, en 1991. Elle revient donc en quelque sorte à ses premières amours.

«J’avais envie de relever un nouveau défi. Quand l’occasion s’est présentée, j’ai trouvé ça intéressant parce que c’est une super belle salle de spectacle, c’est une salle qui m’a toujours intéressée, qui a de belles possibilités pour faire plein de choses», a déclaré la nouvelle directrice générale qui entame ses fonctions ce mardi.

Selon celle-ci, Sophie Doucette a fait un travail remarquable afin d’ouvrir davantage les portes du Monument à la collectivité, notamment en créant un café culturel.

«Elle a ouvert des chemins. Je vais continuer ce qu’elle a fait et c’est sûr que je vais aussi apporter ma touche. L’idée est vraiment que le Monument devienne le centre de la municipalité, donc inviter beaucoup plus d’activités communautaires en utilisant l’espace café. C’est un bon local pour accueillir toutes sortes de choses.»

Carole Chouinard admet qu’elle arrive dans une période un peu difficile en raison de la pandémie qui vient encore jouer les trouble-fêtes en ce début d’année. Des spectacles sont prévus dès cet hiver, dont ceux de Sirène et Matelot, du magicien Rémi Boudreau et de la soirée de comédie Pour l’amour du rire. La flambée de cas de COVID-19 et les mesures sanitaires qui peuvent changer à tout moment créent un peu d’inquiétude, confie la nouvelle directrice générale. Celle qui rencontrera l’équipe du Monument estime qu’ils devront explorer différentes stratégies de billetterie. Actuellement, les salles de spectacle peuvent maintenir leur opération en réduisant de moitié leur capacité d’accueil avec une distanciation physique de deux mètres.

«Au Monument, étant donné la configuration de la salle, avec une distanciation de deux mètres, elle n’est pas à 50%, elle est presque au tiers. Ce sont 115 billets seulement de disponibles.»

Mme Chouinard espère que d’ici le printemps, la situation s’améliorera pour leur permettre de respirer un peu et de présenter des spectacles qui sont déjà à guichets fermés comme celui de Fred Pellerin en juin.

Établie à Memramcook, Carole Chouinard qui travaille en gérance d’artiste et en relation de presse depuis 25 ans collabore avec une douzaine de musiciens. Elle accompagne, entre autres, les Hôtesses d’Hilaire depuis leur début, le groupe Spoutnique, ainsi que les chanteurs Daniel Léger et Raphaël Butler. Elle ne délaissera pas complètement les artistes avec qui elle travaille, mais ce sera d’une manière différente.

«Pour l’instant, je vais me concentrer sur mon nouvel emploi et fermer les dossiers des artistes et tous les projets qui sont encore en chantier. Ça va se faire d’une manière graduelle et naturelle. Je serai tout le temps là pour conseiller les artistes d’après mes connaissances», a-t-elle ajouté.

Rappelons que Sophie Doucette qui a dirigé le Monument-Lefebvre pendant sept ans vient de rejoindre l’équipe du Centre des arts et de la culture de Dieppe pour en assurer la direction artistique.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle