IJL – Réseau.Presse – Acadie Nouvelle

Pour Jacqueline Mazerolle de Pointe-Sapin, ce n’est pas l’heure de la retraite qui a sonné, mais plutôt celle de l’artisanat. Elle fabrique des œuvres d’arts à partir surtout de matériaux recyclés. Parmi sa matière première, on retrouve les vieux bijoux et le papier de construction.

L’enseignante de profession n’a pas eu le temps de s’ennuyer depuis qu’elle a entamé sa retraite en 2012. Celle qui a toujours enseigné à l’élémentaire avait déjà la touche pour créer des cadeaux de ses propres mains. Sous ses encouragements, ses élèves fabriquaient à la main des cartes de souhaits. Jacqueline Mazerolle donnait accès à tout le matériel nécessaire pour permettre aux élèves de créer leurs œuvres.

Alors qu’elle était encore enseignante, elle aimait fréquenter les ventes de débarras à la recherche de différents objets pour créer avec les enfants. «Je préparais des cartes pour la fête des parents. On utilisait toujours du matériel recyclable. Je plaçais une couverture sur le plancher ainsi que le matériel que j’avais pour bricoler. Les enfants, à partir du papier de construction plié en deux, collaient ce qu’ils voulaient sur les cartes et écrivaient leurs messages de fête aux parents», explique l’ex-enseignante.

Durant toutes ces années, elle n’avait pas le temps de créer pour elle-même. Maintenant à la retraite, elle s’en donne à coeur joie. «Je me promène encore dans les ventes de débarras lorsque la distance me le permet», indique celle qui demeure à Pointe-Sapin.

Que ce soit des colliers, des épinglettes, des bracelets ou autres, elle achète de la vieille bijouterie et elle la défait. Elle façonne entre autres des arbres de Noël qu’elle place dans un encadrement également décoré par elle.

La dame native de Saint-Louis-de-Kent demande d’ailleurs à tout le monde qui veut l’entendre, s’ils ont de la bijouterie à donner ou à vendre pour pas trop cher, elle est preneuse.

À l’intérieur de son encadrement, elle peut également y tracer des oiseaux, des anges et des cœurs. «J’aime beaucoup les choses qui brillent», dit Jacqueline Mazerolle. Elle cueille aussi des fleurs qu’elle fait sécher, elle en fait des montages sur les murs.
Elle fabrique des flocons de neige avec les rouleaux de papier de toilette qu’elle place comme décoration dans les fenêtres. Elle trouve également son inspiration sur Pinterest. «Je travaille avec beaucoup de petits matériaux», dit-elle.

Par ailleurs, elle fabrique également des bouquets ou des couronnes de fleurs pour les pierres tombales.

Jacqueline Mazerolle n’a pas encore eu l’occasion de vendre ses œuvres. Beaucoup d’entre elles sont offertes en cadeau.

Vitres de mer

Il y a environ 25 ans passés, elle avait fait l’acquisition de deux contenants de crème glacée remplis de vitres de mer. «J’en avais de la blanche, de la brune, puis de la verte. J’ai acheté ça 2$ pour deux litres, raconte l’artisane. Je m’étais dit qu’un jour je l’utiliserais, maintenant je l’utilise.»

«J’ai beaucoup d’intérêts. Ça dépend comment le vent me pousse le matin», dit-elle en riant.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle