Après 11 jours de festivités, les organisateurs du 23e Festival Frye dressent un bilan positif de l’événement qui était de retour en personne après deux années de festivités virtuelles. Une cinquantaine d’activités grand public ainsi qu’une centaine d’animations scolaires et communautaires se sont tenues dans le Grand Moncton et ailleurs au Nouveau-Brunswick, du 21 avril au 1er mai.

L’événement littéraire a permis au public d’aller à la rencontre d’une cinquantaine d’écrivains, dont certains auteurs plusieurs fois primés pour leurs œuvres. Les responsables du festival estiment que c’est l’occasion de plonger dans des univers fantastiques et émouvants et de discuter des enjeux de l’heure sous la loupe littéraire.

Les entrées au festival n’ont pas encore été comptabilisées, mais on estime déjà que l’événement est un succès, plusieurs activités ayant attiré de bonnes foules.

Plusieurs milliers d’élèves, de la maternelle à la 12e année, ont pu rencontrer des auteurs dans leurs écoles.

Parmi les grandes réussites, l’événement de clôture À table avec Kim Thúy, au restaurant les Brumes du coude, qui a fait salle comble.

Les chefs Claire Nguyen et Michel Savoie ont concocté un repas inspiré de son livre de recettes Le secret des Vietnamiennes. Les 80 convives se sont rassemblés pour écouter l’auteure québécoise discuter de ses romans et de sa passion pour la nourriture. En une seule journée, l’écrivaine a participé à trois activités.

«Ç’a été un des moments forts du festival. C’était un nouvel événement du festival et c’est un énorme succès. […] Kim Thúy a été très généreuse de son temps et de son énergie. Ç’a donné vraiment un beau boost d’énergie en ce dernier jour du festival», a déclaré le directeur général intérimaire Pierre-André Doucet.

L’événement s’impose déjà comme un incontournable pour les festivals futurs. Il se dit ravi de conclure cette édition sur une note haute; il tirera d’ailleurs sa révérence sous peu pour laisser place à une nouvelle direction générale qui sera annoncée d’ici à l’été.

Pierre-André Doucet confie avoir vécu des moments forts. Il est heureux que le festival ait pu se tenir en personne, soulignant du même souffle que les défis étaient nombreux.

«Pendant toute l’année, il y a eu tellement de tergiversations au niveau de la santé publique. Ç’a été très difficile à organiser et trouver des repères sur comment on peut s’ajuster avec la réalité actuelle. Pour nous, il n’était pas question de retomber dans un festival complètement virtuel.»

Des incontournables

Cette édition a été marquée par le retour de certaines activités phares de l’événement: Frye Jam, FestiJeunesse, soirées Prélude et Pleins feux sur l’Atlantique.

Dans la plupart des cas, les salles étaient presque pleines.

«C’était quand même une bonne assistance toute la semaine, quelques événements ont été moins courus. Avec la COVID-19, on n’avait pas d’attente finalement. Nous avons planifié l’événement en nous disant si les gens viennent c’est super, et s’il y a juste quelques personnes et qu’ils peuvent laisser cours à leur imagination pendant une heure, on a fait notre travail aussi», a indiqué Pierre-André Doucet.

Deux tables rondes littéraires ont été captées en vidéo dans le but de les présenter éventuellement à certaines communautés grâce au programme Auteur·rices dans la communauté. L’objectif est de rejoindre des groupes ciblés qui n’ont pas accès aux activités du Festival Frye en temps normal.

Lancé le premier jour du festival, le deuxième volet de Poésie Moncton Poetry est disponible sur le web. Six nouveaux vidéo-poèmes seront partagés d’ici l’automne 2022, au rythme d’un par mois.

Le premier à se rajouter à cette anthologie vivante est Zeux, un texte inédit de Rose Després. Poésie Moncton Poetry a été conçu par les poètes flyés Jean-Philippe Raîche et Kayla Geitzler, également premiers poètes lauréats de la Ville de Moncton.

Deux ateliers d’écriture sont déjà à l’horaire pour le mois de juin.

La poète Rose Després offrira un atelier de création littéraire inventive en français, et l’auteure de Fredericton Triny Finlay offrira un atelier d’écriture traitant de poésie et de santé mentale.

Le 24e Festival Frye se tiendra du 20 au 30 avril 2023.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle