IJL – Réseau.Presse – Acadie Nouvelle

Alexandre Doucet de Saint-Joseph-de-Kent a terminé en deuxième place dans un concours international de musique classique organisé à Londres.

L’adolescent de 13 ans a participé dernièrement au London Young Musician, un concours international de musique en ligne. Il a interprété au violon une œuvre intitulée Scherzo, une sonatine en sol majeur d’Antonin Dvorak. Ce concours s’adresse aux jeunes musiciens du monde entier ayant moins de 28 ans.

L’élève de l’École Dre-Marguerite-Michaud de Bouctouche est fier de lui. C’est la première fois qu’il réussit à se distinguer dans un concours de cette envergure. Alexandre Doucet a procédé à l’enregistrement de son numéro chez son enseignant de musique, M. Swan Serna.

«On l’a fait comme une dizaine de fois je dirais, et il a choisi la meilleure», explique l’élève de violon qui n’était pas trop nerveux au moment de présenter sa prestation.

Selon sa mère, Melanie Doucet, son fils évolue au violon depuis 2016.

«Il était en grade 2», se rappelle-t-elle. Alexandre Doucet a interprété ses premières notes de musique par l’entremise de Systema.

Ce programme d’éducation musicale, financé par les fonds publics, permet aux élèves de découvrir la musique après l’école.

Son enseignant de musique, qui lui donne des cours privés, cherchait des manières de garder son élève engagé durant la pandémie.

«Il a trouvé ce concours en ligne», indique Melanie Doucet.

D’après elle, son fils a fait compétition parmi plus de 1000 participants dans sa catégorie d’âge. Ce n’est pas dans son habitude de participer à ce genre de concours.

«D’habitude, il fait partie d’un orchestre. Ça fait que n’importe quoi qu’il fait, il ne le fait pas seul», explique-t-elle.

Alexandre Doucet est membre de l’orchestre des jeunes de Moncton.

«C’est deux fois par semaine et ils ont une couple de spectacles par année, mentionne Melanie Doucet. C’est quand même trois à quatre heures par séance. En plus de ça, il fait une heure de cours privés par semaine avec M. Swan.»

Les autres journées, le jeune musicien se divertit différemment. Entre autres, il fait de la natation et du vélo de montagne.

Pendant une semaine au cours de l’été, Alexandre Doucet se rendra au camp musical de Saguenay au Québec pour perfectionner son art.

Un air de famille

Lorsqu’elle était plus jeune, Melanie Doucet jouait du piano et de la clarinette.

«Moi aussi j’ai joué dans un orchestre pendant quelques années avec l’école», dit-elle. La grand-mère d’Alexandre était également musicienne.

«Mon père jouait de la musique aussi», ajoute Melanie Doucet.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle