Patsy Gallant, Chloé Breault et le groupe 1755 sont repartis du Gala des Prix de la musique de la côte Est avec les honneurs.

Événement phare du festival et de la conférence de l’Association de la musique de la côte Est, cette première cérémonie de remises de prix qui s’est tenue, jeudi soir, au Centre Aitken à Fredericton a récompensé 15 auteurs-compositeurs-interprètes, groupes et musiciens. Chloé Breault qui a offert une prestation pendant le gala a mis la main sur le prix de l’enregistrement francophone de l’année pour son disque Plage des morons. L’auteure-compositrice-interprète était en nomination dans trois catégories.

«Ça veut dire beaucoup pour vrai. C’est la première fois que je gagne un prix au ECMA, ça fait que déjà là c’est une première pour moi. Le fait que c’était Serge Brideau (des Hôtesses d’Hilaire) qui présentait le prix et avec toute la gang d’Acadiens qui étaient déjà sur la scène avec moi, c’est comme si on était une grosse famille», a exprimé l’artiste de Bertrand qui offrira trois extraits de spectacles en fin de semaine.

Des prix honorifiques

Patsy Gallant a été couronnée du Prix de la réalisation spéciale des directeurs pour l’ensemble de sa carrière, soit l’une des récompenses les plus prestigieuses remises par l’AMCE. Celle que l’on surnomme la reine du disco qui était en spectacle mercredi au Centre communautaire Sainte-Anne afin de donner le coup d’envoi aux festivités était très émue de recevoir cette distinction.

«C’est particulièrement extraordinaire parce que c’est ma province du Nouveau-Brunswick. Je n’ai jamais eu aucun prix ici et je trouve que ça boucle la boucle. Je ne suis pas à la fin de ma carrière, mais à mon âge même si je suis encore très active, j’en ai fait du chemin. Ça me touche énormément que ce grand prix me soit donné au Nouveau-Brunswick», a-t-elle confié en entrevue quelques minutes avant le début du gala.

Dans un numéro avec un groupe de danseurs, elle a interprété une chanson de son nouvel album qui paraîtra à la fin du mois de mai. Ce disque sera composé de 18 chansons, principalement ses compositions en anglais et en français.

«Je suis très fière du résultat. Je l’ai fait parce que j’ai des choses à dire. Ça faisait longtemps que je voulais le faire.»

L’artiste native de Campbellton, dont la carrière musicale s’étend sur plus de 65 ans, a été très présente au cours des derniers mois au Nouveau-Brunswick avec des spectacles à Petit-Rocher, Dieppe et Fredericton. Chaque fois, elle se réjouit de l’accueil du public.

«Tout d’un coup, c’est comme si le Nouveau-Brunswick m’avait redécouvert. J’en suis très fière.»

La chanson Le monde a bien changé du groupe 1755 a été officiellement intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Le groupe a été salué par de vibrants applaudissements.

«Ça fait chaud au coeur. Quand on a eu le prix pour l’ensemble de notre œuvre, il y a quelques années, pour moi, c’était important. Ce prix-ci c’est autant pour nous autres que pour Gérald Leblanc (parolier décédé en 2005)). J’aurais aimé qu’il soit là. C’est une reconnaissance au niveau national, ça apporte encore un peu plus de poids. Le fait qu’on est ici au ECMA avec les jeunes, la relève en français et anglais, c’est merveilleux», a exprimé Roland Gauvin qui était entouré des musiciens du groupe, dont Pierre Robichaud et Ronald Dupuis.

En fin de spectacle, 1755 a interprété sa chanson nouvellement intronisée. Émilie Landry, Chloé Breault et Lisa LeBlanc sont montées sur scène pour joindre leurs voix à celle du groupe légendaire. Lisa LeBlanc a également offert une prestation pendant la soirée.

Présentée devant environ 2 millions de spectateurs, la cérémonie a été animée par le rappeur canadien Maestro Fresh Wes. La soirée a débuté par le traditionnel tapis rouge où les artistes en prestations et les finalistes ont été accueillis. C’était bondé.

Une deuxième cérémonie de remise de prix se tiendra dimanche. Ce sera au tour des artisans de l’industrie musicale d’ être récompensés. Le percussionniste et directeur de Musique N.-B, Jean Surette, figure parmi les cinq lauréats du Prix Stompin’Tom, tandis que Carol Doucet de l’agence Le Grenier Musique recevra le prix du Pilier de l’industrie de l’année.

Les festivités de l’AMCE se poursuivent jusqu’au 8 mai dans plusieurs lieux de la capitale provinciale. L’AMCE a également annoncé que la ville de Halifax accueillera le 35e anniversaire des Prix de la musique de la côte Est: le festival et la conférence en 2023.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle