Les artisans et les productions télévisuelles de l’Acadie ont récolté près d’une dizaine de nominations aux Prix Gémeaux. Le documentaire Le Silence et la série dramatique Le monde de Gabrielle Roy, deux œuvres scénarisées et réalisées par Renée Blanchar, figurent parmi les finalistes.

«Je pense que c’est assez unique d’avoir un documentaire et une fiction en nomination. C’est fantastique!», a déclaré la cinéaste de Caraquet, en entrevue au lendemain du dévoilement des finalistes.

Ses deux œuvres ont obtenu quatre nominations, dont celle de la meilleure réalisation d’une série dramatique pour Le monde de Gabrielle Roy (deuxième épisode: voyage chez Eaton). La distribution récolte également les honneurs. L’actrice Martine Francke qui incarne la mère de Gabrielle est nommée dans la catégorie du premier rôle féminin (série dramatique), tandis que Charlie Fleurant (sœur de Gabrielle) tentera de décrocher le Gémeau du meilleur rôle de soutien féminin.

«Pour Gabrielle, ç’a été une série extrêmement difficile à réaliser pour toutes les raisons du monde. De me retrouver au Manitoba un peu dans un terrain inconnu même si j’étais secondée par la productrice Micheline Arbez (Production Rivard), mais aussi l’été caniculaire, la COVID-19… Il y avait tellement d’adversité dans ce projet-là juste à la réaliser que c’est sûr que cette reconnaissance me fait vraiment plaisir.»

Produit par Christine Aubé, Maryse Chapdelaine et Denis McCready (Ça tourne Productions et ONF), Le Silence est en lice pour la meilleure émission documentaire: société.

«Le Silence, c’est un documentaire qui est particulièrement important chez nous alors toutes les reconnaissances qui touchent au Silence, pour moi, ce sont des reconnaissances que je partage avec tous les survivants de ces cas d’abus sexuel. À chaque fois qu’il y a des choses comme ça, je trouve que ça met une valeur sur ce qu’on a fait et sur ce qu’on a essayé de démontrer», a exprimé la cinéaste qui salue l’audace des producteurs l’ayant appuyé dans ce projet.

Jean-Paul Melanson dans une scène du film Le silence de Renée Blanchar – Archives

Même si elle ne carbure pas aux prix et aux distinctions, Renée Blanchar admet que le milieu est très compétitif avec beaucoup d’appelés et très peu d’élus. Elle estime que des reconnaissances comme celles-ci peuvent éventuellement l’aider à réaliser d’autres projets.

«Pour moi, le cadeau ultime à chaque fois que je fais quelque chose c’est de me dire que je vais faire autre chose après.»

Elle travaille à l’écriture du scénario de la seconde saison du Monde de Gabrielle Roy, en ne sachant pas encore si ce deuxième chapitre sera tourné. Rien n’est encore confirmé.

«Je dirais qu’il y a beaucoup d’intérêt et très certainement, je travaille à la scénarisation, mais il n’y a rien d’officiel. Tout ça appartient au diffuseur. Cela dit, c’est certain qu’une nomination comme aujourd’hui ne nous fait pas de tort. Mon rêve serait de me rendre de l’enfance à l’infarctus (décès de Gabrielle Roy).»

La première saison qui a été diffusée sur l’extra de tou.tv sera à l’antenne de la télévision de Radio-Canada à compter de lundi 27 juin.

Femmes capitaines et Le grand ménage des fêtes

Marilyn Gauvin dans une scène du film Femmes capitaines de Phil Comeau. – Gracieuseté

Le documentaire Femmes capitaines de Phil Comeau (Bellefeuille Production) a reçu une nomination pour la musique composée par Isabelle Cyr et Yves Marchand. Le grand ménage des fêtes (Productions l’Entrepôt), réalisé par Christian Essiambre et Marcel Gallant, figure parmi les finalistes du meilleur spécial humoristique aux côtés d’autres émissions de fin d’année telles que Bye Bye 2021 et À l’année prochaine.

L’émission jeunesse Comme dans l’espace réalisée par Christian Essiambre (Connections Productions et Botsford Média) tourné au Nouveau-Brunswick a obtenu des nominations pour les premiers rôles féminin (Marianne Verville) et masculin (Thomas Derasp-Verge). Enfin, la production Salebarbes aux îles (KOTV) qui met en vedette le quintette acadien-québécois est aussi en lice pour un Gémeau dans la catégorie de la meilleure série de variétés ou des arts de la scène.

Les Galas des 37es Prix Gémeaux se tiendront les 15 et 18 septembre.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle