Le chanteur acadien Laurie LeBlanc lance un album bilingue, Long Weekend, comprenant six chansons en français et autant en anglais. L’album paraîtra le 19 août et sera officiellement lancé le 24 août dans le cadre du Mercredi Show à Dieppe.

Long weekend, C’est l’heure du cocktail, La BBQ dance, Soleil en bouteille, À la beach boys et Viva les vacances sont les titres en français.

La chanson Long Weekend est interprétée aussi dans la langue de Shakespeare. Floatin, Campfire song, Lucky in love, I like it topless et Have some fun sont les autres titres en anglais.

Les textes sont de Laurie LeBlanc ainsi que sa conjointe et gérante, Jeannette.

«On en a fait beaucoup par le passé du côté francophone, confie-t-il. Jeannette est tellement imaginative du point de vue d’idées de chansons, de thèmes. Moi, de mon côté, j’ai différentes idées, je suis la personne de musique aussi.»

Il fallait trouver un thème pour ce nouvel album et les deux ont en commun d’aimer la saison estivale. «J’adore l’été, j’adore aller dans le Sud et je n’ai pas pu en profiter comme je le voulais ces dernières années. Et j’avais envie d’avoir du fun en studio – et Dieu sait que j’en ai eu avec ma gang de musiciens», informe Laurie LeBlanc.

L’artiste a travaillé sur son album pendant environ un an et demi. «On a fait ça durant l’hiver avec beaucoup de pensées d’été, du sud, de cocktails et de BBQ», explique le chanteur.

«On a attaqué le marché anglais en 2020, malheureusement en pleine pandémie. On voulait continuer, ça allait bien, indique l’artiste de Bouctouche. Je voulais revenir à ce que je faisais en français aussi. On avait différentes idées et finalement on a décidé de mettre deux différents CD dans la même pochette», raconte Laurie LeBlanc.

«Donc on a des originaux anglophones pour le marché anglophone, des radios francophones qui vont tourner de l’anglais aussi, et des extraits francophones pour le marché francophone», ajoute le chanteur acadien.

L’artiste confie que c’est son dernier album en carrière. On s’entend qu’il n’a pas le goût d’accrocher sa guitare maintenant, c’est qu’il constate que l’industrie musicale a beaucoup changé depuis dix ans et, du même coup, les habitudes d’achat des consommateurs.

Dorénavant, il lancera seulement des simples et des EP. Venant du mot anglais «extended play», le EP représente un format musical comportant plus de pistes que le simple, et moins de pistes que l’album.

«On vit dans un monde de singles, alors il faut s’adapter et évoluer si on ne veut pas disparaître, affirme l’artiste. Les ventes d’albums physiques sont en perte de vitesse et ça ne va pas s’améliorer, on le sait. Déjà depuis trois ans, je vends des clés USB comprenant les 75 chansons de mes sept albums précédents; avec ces 12 nouvelles chansons, elles en compteront dorénavant 87.»

En nomination

Laurie LeBlanc est en nomination trois fois au Gala country du Festival de Saint-Tite (14 septembre), une fois au Gala des Éloizes à Petit-Rocher (1er octobre) et dans trois catégories au Josie Music Awards de Nashville, Tennessee (22 octobre).

Le chanteur acadien sera en spectacle le 12 août à Eel River Dundee, le 13 août au Festival acadien de Caraquet, le 15 août à Pubnico en Nouvelle-Écosse dans le cadre de la diffusion de la Fête nationale de l’Acadie et le 24 août, lors du spectacle-lancement de son album à Dieppe.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle