Explosion de saveurs et de couleurs, le premier album du groupe Baie, Grand Bleu, débarque avec entrain dans le paysage musical acadien. Le trio formé de Chloé Breault et des frères Matt et Marc-André Boudreau offre une œuvre ensoleillée et pleine de vie. «Une ode aux histoires d’amour et à la baie des Chaleurs sur un fond nostalgique», avancent les artistes du nord du Nouveau-Brunswick.

Navigant à travers divers styles musicaux conjuguant le funk, le disco, le pop-rock des années 1970 et 1980, et les sonorités plus actuelles avec de belles harmonies, le groupe Baie veut avant tout éviter de s’imposer des barrières. Certains airs sont très accrocheurs. C’est le plaisir et l’exploration musicale qui priment, assurent-ils. Les trois auteurs-compositeurs-interprètes qui ont développé une belle complicité ont tous des projets solos. Avec Baie, ils ont le sentiment de décrocher de leur univers respectif.

«On avait déjà une belle chimie ensemble. On a déjà tous joué avec l’un et l’autre alors c’était juste naturel pour nous de démarrer un band. On voulait tous avoir un projet différent de nos projets, sans barrière où on pouvait vraiment avoir du fun, expérimenter des styles musicaux différents. Je pense que Baie est l’occasion parfaite pour faire ça», a déclaré en entrevue Chloé Breault.

Le groupe qui s’est formé en 2019 a pris le temps de peaufiner son premier opus en explorant différentes avenues. Matt Boudreau et Chloé Breault écrivent les paroles, tandis que la musique est composée à trois. La musique se développe à partir des idées de l’un et de l’autre.
«Une belle grosse partie de ping-pong», lance la bassiste.

La genèse

Étant des amoureux des soirées autour de feux de camp sur la plage, ils ont apporté une petite touche de nostalgie à leur musique. Onze chansons originales composent ce premier opus qui réchauffe l’esprit et le coeur.

«C’est une musique qui goûte le punch aux fruits et les Froot Loops», souligne le guitariste et claviériste.

Colle-moi figure parmi les premières chansons qu’ils ont composées. Cette pièce est «comme une grosse colle chaleureuse pour nous aider à faire durer l’été un p’tit brin plus longtemps», explique la musicienne.

Matt Boudreau poursuit en disant que «Colle-moi est né dans le désir d’écrire une chanson ‘‘cheese’’ qui a pris au moins huit formes différentes. On est allé hyper disco, presque 90’s, techno même. Finalement, on est revenu à nos sources en se rapprochant de nos influences et on a fini quelque part où on ne pensait pas tomber. On est très fier de cette toune-là.»

Le trio s’est retrouvé à plusieurs reprises parfois dans des chalets un peu isolés afin de travailler à leur création. La pandémie a freiné la production du disque, mais une fois les mesures sanitaires levées, ils ont pu entrer en studio pour enregistrer l’album.

Si Matt Boudreau et Chloé Breault ont déjà une carrière solo bien enclenchée, le guitariste Marc-André Boudreau qui a fait des études universitaires en musique classique en est à ses débuts.

Pour ce premier opus, la formation avait envie d’une musique colorée, agréable, un peu à l’image de groupes comme ABBA ou encore Fleetwood Mac avec quelques élans un peu plus expérimentaux, mentionne Matt Boudreau.

«Après ça, c’est sûr qu’il y a quand même de nos influences, de nos qualités musicales et parolières qui vont déteindre sur la musique.»

La chanteuse Katrine Noël, le guitariste Mico Roy et le batteur Maxence Cormier les ont rejoints en studio pour compléter le tout. En spectacle, la comédienne Tanya Brideau se joindra à la formation pour les harmonies vocales.

Le trio est en résidence au Centre culturel de Caraquet afin de créer son nouveau spectacle avec l’aide de Matthieu Girard à la mise en scène.

Pour ce concert, ils seront sept musiciens et chanteurs sur la scène, avec un décor élaboré, des costumes colorés et des éclairages funky.

«Le public peut s’attendre à vivre des émotions, à voir bien du fun. Je pense que si le monde a envie de danser, ce sera un spectacle pour le faire. C’est le fun pour nous parce que c’est rare qu’on a l’occasion de jammer sept musiciens ensemble», a ajouté Chloé Breault.

Matt Boudreau renchérit en affirmant qu’il s’agit d’un spectacle unique et très coloré. Les concerts de lancement sont présentés le vendredi 7 octobre (20h) au Centre culturel de Caraquet et le samedi 8 octobre (20h) au Théâtre Capitol à Moncton.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle