Un vent de changement souffle sur Les Gars du Nord qui entreprennent la plus grande tournée de leur histoire. Sept musiciens monteront à bord de leur minibus puisque Nicolas Basque, Danny et Mike Bourgeois viennent de rejoindre la formation après le départ de Jean-Marc Couture.

À l’aube de son dixième anniversaire, la formation du nord du Nouveau-Brunswick vit un renouveau. Avec le départ de Jean-Marc Couture, un membre fondateur, les trois autres musiciens ont dû repenser un peu la formule du groupe.

«On y a pensé longtemps à comment on poursuit après avec ça et puis on s’est dit qu’au lieu de remplacer Jean-Marc, on va prendre un autre angle. On s’est dit pourquoi ne pas aller chercher d’autres musiciens avec qui on a déjà une affinité», a déclaré Danny Boudreau des Gars du Nord.

Le groupe collaborait déjà régulièrement avec le bassiste et chanteur Nicolas Basque, le batteur Danny Bourgeois et le guitariste Mike Bourgeois, surtout pour les spectacles de la saison estivale. Ce sont des musiciens qui avaient «déjà un pied dans la porte», souligne l’auteur-compositeur-interprète.

«On est triste de voir Jean-Marc partir, puis on est bien content pour sa nouvelle aventure avec La Chicane, mais pour nous, c’est comme un nouveau souffle aussi.»

Selon Danny Boudreau, les trois nouveaux musiciens apportent une nouvelle énergie à la formation qui compte aussi Wilfred LeBouthillier, Maxime McGraw et le violoniste Jean-Frédéric Lizotte.

«Danny Bourgeois apporte plus que d’être un des meilleurs batteurs que je connaisse. Il apporte aussi toute son expérience de studio. Mike c’est son talent de musicien et Nicolas c’est son bagage musical, avec son expérience de grand spectacle et son côté celtique que nous avons avec notre nouveau projet. Je dirais qu’on va retrouver des clins d’oeil de country, de folk, de bluegrass et de celtique.»

Avec 20 ans de carrière musicale, Nicolas Basque qui a oeuvré dans plusieurs projets, dont Ode à l’Acadie, les spectacles Tracady Story, Le violon fantastique et l’Acadie, un pays qui se raconte, a un bagage musical étoffé, notamment, sur la scène traditionnelle et celtique.

Il a accompagné aussi plusieurs chanteurs, dont Sandra Le Couteur. Quand on lui a proposé d’être un membre à temps plein des Gars du Nord, le bassiste et chanteur a eu envie d’embarquer dans cette aventure.

«Il y a un esprit de communauté, une famille. Ce sont des amis que je côtoie déjà. J’ai eu la chance de faire partie de beaux projets et on dirait que les Gars du Nord c’est une continuité», a exprimé l’artiste de Tracadie.

«Je trouve ça l’fun d’être rendu à un point où j’ai un projet sur lequel je peux plus me concentrer. Ça n’empêche pas que je vais continuer à collaborer avec d’autres artistes. Je suis un musicien, je veux jouer avec le plus de monde possible, mais c’est le fun d’avoir un projet qui prend peut-être 60% de mon année.»

«Éveiller des souvenirs»

La tournée du temps des fêtes de 27 dates débute le 23 novembre aux Îles-de-la-Madeleine pour faire escale ensuite dans plusieurs régions du Québec et du Nouveau-Brunswick. Elle se conclura le 22 décembre au Théâtre Capitol à Moncton. Déjà quelques concerts affichent complet. Au fil des années, ce spectacle est devenu un incontournable pour plusieurs personnes. L’engouement pour cette formation est loin de s’estomper. Au contraire, elle prend de l’ampleur.

«Wilfred aime souvent dire qu’on aime éveiller des souvenirs. C’est ça un peu la tournée du temps des fêtes des Gars du Nord. Nous autres, y a pas de clochette, pas de sapin sur la scène. C’est vraiment un Noël entre chums et en famille dans une cuisine. C’est ça qu’on essaie d’amener sur la route.»

Même si la famille s’agrandit avec l’arrivée de trois nouveaux musiciens, la formation tient à conserver cet esprit convivial et de fête de cuisine pour la tournée du temps des fêtes, contrairement à ses spectacles estivaux beaucoup plus électriques. Nicolas Basque joue, entre autres, de la contrebasse, Mike Bourgeois se concentre sur la mandoline, le banjo et autres instruments acoustiques. Danny Bourgeois apporte avec lui un petit ensemble de batteries dans une valise.

«C’est encore la tournée Caribou et il y a assurément à la fin du spectacle, un petit clin d’oeil à l’album qui s’en vient. C’est sûr qu’on va sonner beaucoup plus plein avec sept musiciens sur scène», a ajouté Danny Boudreau.

Des harmonies vocales, un mélange de classiques et de pièces originales, d’histoires composent ce spectacle. Le 17 février 2023, Les Gars du Nord lanceront leur troisième album avec du contenu complètement original. Ce ne sera pas un album du temps des fêtes, comme l’était Caribou. Le deuxième extrait, Bootlegger, paru cette semaine annonce un peu les couleurs festives de ce nouveau projet.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle