Après le livre et la production sur scène, la pièce de théâtre Crow Bar, de Gabriel Robichaud, pourrait être adaptée au cinéma. L’auteur acadien souhaite explorer à nouveau cette œuvre afin de la faire renaître dans un long métrage de fiction.

Le poète, dramaturge et comédien de Moncton qui a incarné différents rôles sur scène et à l’écran a envie de passer derrière la caméra en approfondissant ses connaissances en scénarisation. Après quelques ébauches de scénarios qui n’ont pas abouti, l’auteur a eu l’idée de développer un projet de film inspiré de sa plus récente pièce de théâtre. Le producteur René Savoie des Productions du Milieu qui a démontré de l’intérêt l’a encouragé à postuler au programme de formation professionnelle en scénarisation appelé Élan. Cette initiative a été instaurée par l’Alliance des producteurs francophones du Canada en collaboration avec différents partenaires, dont l’Institut de l’image et du son, Netflix et Téléfilm Canada. L’auteur a été accepté au programme avec son projet Crow Bar.

«C’est un programme intensif sur neuf mois pour développer des scénaristes et appuyer des gens qui ont une démarche de professionnalisation en scénario pour les mener à une première version finie d’un premier long métrage de fiction. Le projet que j’ai soumis c’était d’adapter ma pièce Crow Bar pour en faire un long métrage de fiction», a déclaré en entrevue l’auteur.

Même si les Productions du Milieu ont témoigné de l’intérêt à l’égard du projet et ont appuyé la candidature de Gabriel Robichaud, il est encore très loin de l’étape de production et du tournage. Cela pourrait prendre au moins trois ou quatre ans avant que le projet ne se concrétise. Gabriel Robichaud a bon espoir de voir aboutir son projet. Il mentionne que la scénariste du film Notre Dame de Moncton, Mélanie Léger, a bénéficié de ce même programme.

Pendant sa formation, il sera accompagné d’un expert-conseil Mario Bolduc (Le dernier tunnel, La maison du pêcheur, Nuit blanche), professeur, auteur, scénariste et réalisateur. L’auteur acadien est convaincu que la pièce Crow Bar a beaucoup de potentiel pour être adaptée au cinéma.

«Je pense que le côté réaliste et poétique peut bien se transformer pour la caméra et que c’est un type d’oeuvre qui peut générer de l’intérêt.»

Publiée aux Éditions Perce-Neige et mise en scène au théâtre l’Escaouette par Matthieu Girard en 2021, Crow Bar qui met en vedette quatre personnages est une œuvre voyageant entre le réalisme et l’imaginaire. C’est l’histoire d’une étrangère qui débarque dans un village au bord de la mer. Sa voiture étant en panne, elle la laisse dans une station-service où un pompiste à l’allure étrange lui promet de la réparer. La femme devient la propriétaire du Crow Bar situé dans le village où elle fait la rencontre de la vieille femme et d’un guitariste. Une atmosphère d’étrangeté se dégage dans cette oeuvre au réalisme magique qui traite de l’ambivalence entre rester ou quitter un lieu.

Trois ans après avoir terminé l’écriture de la pièce, l’auteur a envie de replonger dans cette histoire qu’il l’habite depuis longtemps. Avec le film, il croit qu’il pourra bonifier et préciser le récit et peut-être même y ajouter des personnages.

«Même s’il y a un livre et une pièce, j’ai l’impression qu’il y a des choses que je n’ai pas réussi à creuser. Je pense que c’est une occasion de m’y replonger dans cette mythologie-là, peut-être de la changer et de la transformer.»

Pour l’instant, il n’y a aucun engagement concret pour la production du film. L’auteur en est juste à l’étape de développement du scénario pour ensuite être soumis à une maison de production. La suite des choses dépendra de l’intérêt des producteurs et des bailleurs de fonds à s’engager financièrement.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle