Avec son concert Portraits et fantaisies, le duo formé du clarinettiste David Dias da Silva et du pianiste Olivier Hébert-Bouchard insuffle une touche théâtrale à la musique classique.

Que ce soit les différentes personnalités de Schumann, un peintre rêveur ou encore la rencontre entre les compositeurs Debussy et Stravinsky, c’est à travers divers personnages inspirés par les œuvres au programme que le duo propose ce voyage musical. La fantaisie évoque l’imagination libre, sans contrainte.

«On lie les pièces qu’on joue avec des mises en scène pour rendre ça un peu plus intéressant pour le public qui n’est pas habitué à écouter de la musique classique», a déclaré David Dias da Silva, entrevue alors qu’il était en route vers le Nouveau-Brunswick.

En entrevue, le clarinettiste souligne que les deux musiciens ont développé une belle complicité sur scène. Le clarinettiste et le pianiste qui se sont rencontrés à l’Université McGill ont créé ce programme il y a environ cinq ans. Olivier Hébert-Bouchard accompagnait au piano David Dias da Silva.

«On a vraiment une chimie intéressante et on s’est dit pourquoi ne pas faire quelque chose ensemble. On a créé ce spectacle-là. C’est différent d’un spectacle ordinaire. Ce n’est pas un spectacle habituel, il y a une mise en scène, des personnages, de la performance, un peu de théâtre, des choses drôles.»

Ce sera la première fois que le duo présentera ce concert au Nouveau-Brunswick. Ils seront en spectacle dans les six centres des Jeunesses musicales du Canada de la province. M. Dias da Silva souligne que c’est aussi l’occasion pour le public de découvrir les différentes facettes de la clarinette en parcourant l’histoire de cet instrument.

«On voit tous les côtés de la clarinette, son côté amoureux, calme avec des mélodies, le côté virtuose, un peu plus dramatique et contemporain.»

Ils ont choisi des œuvres importantes du répertoire pour piano et clarinette avec lesquelles il est possible de créer une mise en scène avec des personnages. Les musiciens ont aussi intégré dans ce programme un peu de leurs origines culturelles. On retrouve donc une pièce de fado, un genre musical propre au Portugal. Le clarinettiste natif de Montréal a des origines portugaises. Le musicien qui se produit en concert partout dans le monde se rend souvent au Portugal pour rendre visite à ses parents. Ils ont inclus aussi une œuvre du compositeur Jacques Hétu de Trois-Rivières, ville d’origine d’Olivier Hébert-Bouchard.

Les deux artistes ont remporté chacun des prix musicaux prestigieux, en plus d’être invités régulièrement à se produire avec des ensembles et des orchestres à travers le Canada et à l’international. David Dias da Silva a été le grand gagnant du Concours de musique du Canada – Tremplin et des concours Prix d’Europe en 2016. Le clarinettiste qui a joué avec l’Orchestre de la Malaisie pendant quatre ans mène maintenant une carrière de soliste et de chambriste internationale. M. Hébert-Bouchard a mérité une première place et le prix du jury des pairs à la Julia Crane International Piano Competition à New York, en plus de remporter la bourse Gilles Gauthier de la Fondation Wilfrid Pelletier.

Le duo présente six concerts au Nouveau-Brunswick à compter du 3 février. Après Bathurst (3 février), le duo s’arrêtera à Fredericton le 8 février, à Edmundston le 10 février, à Dalhousie le 11 février, à Caraquet le 12 février et à Dieppe le 14 février.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle