Trois phares supplémentaires seront protégés dans les provinces atlantiques

Le gouvernement fédéral a annoncé jeudi que trois phares supplémentaires situés dans les provinces atlantiques seront protégés en vertu de la Loi sur la protection des phares patrimoniaux.

Ces désignations sont faites par le ministère de l’Environnement et du Changement climatique, d’après les recommandations de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

L’un des nouveaux phares désignés se trouve à St. Peters Harbour, à l’Île-du-Prince-Édouard. Il s’agit d’une tour pyramidale effilée en bois, coiffée d’une lanterne hexagonale.

On note aussi le phare du Cape St. Marys, en Nouvelle-Écosse. Celui-ci est utilisé comme aide à la navigation pour la marine marchande ainsi que pour les flottilles de pêche dans le golfe du Maine et dans la baie de Fundy pendant près de 150 ans.

Le troisième est celui de Woody Point, situé à Terre-Neuve-et-Labrador. Il est entouré du parc national du Gros-Morne.

Grâce à ces nouvelles désignations, on compte maintenant 90 phares protégés au pays. Parmi ceux-ci, 42 sont administrés par le gouvernement fédéral et les 48 autres par des propriétaires non fédéraux.