Des pêcheurs manifestent devant le ministère des Pêches à Terre-Neuve

Des dizaines de pêcheurs en colère sont entrés sans invitation au ministère des Pêches et Océans à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, vendredi, afin de manifester leur opposition aux réductions des quotas de pêche aux crevettes et à l’accès qu’ils jugent injuste aux zones de pêche au large de la province.

Une cinquantaine de personnes sont entrées dans l’édifice après qu’un manifestant eut donné un coup de pied dans le bas d’une porte de verre.

Des membres du groupe pouvaient être aperçus par la fenêtre, assis dans une pièce, leurs affiches appuyées sur la fenêtre, au moment où des voitures de police se stationnaient à l’extérieur et que des agents entraient à l’intérieur.

La porte-parole du ministère, Janet Kelly, se trouvait dans l’édifice, tout comme environ 400 autres employés. Elle a précisé que l’endroit avait été fermé par mesure de précaution.

L’agent Geoff Higdon de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve a expliqué par courriel que la police avait été appelée vers 10 h, heure locale, à cause d’une manifestation et qu’elle travaillait « avec toutes les parties impliquées pour aider à obtenir une solution pacifique ».

Le ministère a annoncé de fortes réductions de quotas de pêche de crevettes et de crabes après avoir noté une diminution des stocks.

La pêche aux crevettes et aux crabes est devenue essentielle pour les pêcheurs de Terre-Neuve-et-Labrador depuis l’imposition d’un moratoire commercial sur la pêche à la morue du Nord, en 1992.