Un iceberg cause toute une commotion dans un village terre-neuvien

Un iceberg qui s’est arrêté sur la côte Est de Terre-Neuve attire des centaines de curieux dans la petite ville située à proximité.

Le maire de Ferryland, Adrian Kavanagh, a affirmé lundi que l’iceberg semblait ancré et qu’il pourrait rester à cet endroit encore quelque temps.

L’imposant bloc de glace est si près de la ville qu’il est facile de le prendre en photo, a indiqué M. Kavanagh, qui dit n’en avoir jamais vu de si gros dans la région.

L’iceberg est devenu un attrait touristique à Ferryland. Des voitures se sont entassées dans la ville, dimanche, alors que des curieux voulaient apercevoir le glacier.

M. Kavanagh dit avoir été surpris par le nombre de visiteurs. Selon lui, des centaines de personnes des villes environnantes et St. John’s – à environ une heure de route – se sont déplacées.

Les photos ont fait le tour des réseaux sociaux. L’une d’elles montre un hélicoptère apparemment stationné sur l’une des pointes et qui semble minuscule par rapport au bloc de glace.

Il s’agit d’une saison florissante pour les icebergs  – 616 d’entre eux se sont déplacés dans l’Atlantique Nord cette année, comparativement à 687 à la fin de septembre l’an dernier.

Ce phénomène s’explique par les forts vents dans le sens antihoraire qui entraînent les icebergs vers le sud, et peut-être aussi par le réchauffement de la planète, qui accélère la fonte de la calotte glaciaire du Groenland.