Tous les coeurs rajeunissent à Noël

Les festivités de Noël commencent très tôt dans les foyers de soins, pour le plus grand plaisir des résidents. La magie du temps des fêtes opère encore sur eux.

Les chansons de Noël résonnent dans les résidences pour personnes âgées et gens à besoins spéciaux. Le décor est à la hauteur des célébrations. L’ambiance est joyeuse et la bonne humeur est contagieuse.

Au Foyer chez Annie à Robertville, la grande fête s’est tenue le 8 décembre, en présence des familles. Le père Noël est arrivé en limousine pour gagner du temps et il a obtenu l’aide des employés qui s’étaient déguisés en lutins.

Quelques jours plus tard, les résidents ont reçu la visite de Michel Carpentier, du Bistro Cœur d’Artishow et de Martine Morais-Matteau, qui ont chanté et conté Noël.

«J’ai vraiment aimé cette activité. Ça réchauffe le cœur et ça m’a rappelé quand nous étions petits. Vraiment, nous sommes gâtés pendant les fêtes. Nous ne manquons de rien», a exprimé Albert Ross, qui fête son deuxième Noël dans ce foyer.

Pour ceux qui vont demeurer dans l’établissement les 24 et 25 décembre, d’autres célébrations sont prévues.

«Je n’ai pas une grande famille et ma grand-mère est malade, donc je vais rester ici (dans le foyer). Mais ça ne me dérange pas parce que c’est comme une famille pour moi ici. Steven et Annie (les gestionnaires) sont comme mon père et ma mère», confie la jeune Roxanna Lavigne, qui est elle aussi dans cette institution depuis deux ans.

Au Manoir du Rocher à Petit-Rocher, la clientèle a de quoi se divertir par les temps qui courent.

Il y a plus d’une semaine, ils s’étaient mis sur leur 36 à l’occasion de leur Noël féerique, où ils ont défilé sur un tapis rouge, en présence de deux invités chacun.

«Nous avons aussi eu la visite de maman Noël. J’ai tout essayé pour avoir papa Noël, mais il était bien occupé. Il a fait un compromis en envoyant sa femme», relate Rosalie Roy, l’organisatrice des événements et la cuisinière.

Cette semaine, ils ont eu droit eux aussi aux cantiques. De plus, la propriétaire, Annik Guitard a décidé d’offrir un bas de Noël à chacun des 30 résidents et a invité les familles à les garnir.

«Elle avait mis ça sur Facebook pour montrer ce qu’on faisait et il y a des gens de la communauté qui sont venus apporter des cadeaux. En un rien de temps, les bas étaient remplis et ils vont être déballés le 25 décembre», explique Mme Roy.

Les bas sont installés dans un des couloirs et certains résidents ne peuvent résister à y jeter un coup d’œil et même à chiper quelques friandises dans le leur.

Yolande Lagacé est arrivée au Manoir Bienveillance, à Beresford, il y a seulement deux semaines. L’un des premiers objets qu’elle a apporté est une reproduction de sa maison, très détaillée, qu’elle a conçue elle-même il y a très longtemps. Celle-ci est enneigée et illuminée aux couleurs de Noël. Une photo de son défunt mari déguisé en père Noël trône dans sa chambre.

Quand l’Acadie Nouvelle est passée au Manoir, mardi, le cercle des Filles d’Isabelle venait d’y distribuer des cadeaux aux résidents.

«C’est gentil de leur part. Je ne les connaissais pas et j’étais vraiment contente qu’elles pensent à nous. Nous avons d’autres cadeaux sous l’arbre que nous allons déballer ce soir», avait hâte Mme Lagacé.

La même soirée, Miss Nouveau-Brunswick devait y faire un arrêt. Elle a dû avoir de la rude concurrence, comme les résidentes se sont faites pouponner pour le grand rendez-vous.

En fin de semaine, la plupart vont partir en famille. Une dizaine vont demeurer et ils auront droit à un menu selon leurs préférences.

«Cette une période où ils sont tous enthousiastes parce qu’il y a plein de visites. Même si ce n’est pas leur visite, tout le monde en profite. Les gens donnent l’accolade. C’est vraiment chaleureux», se plaît à dire Marcella Hinton, la propriétaire du Manoir Bienveillance.