L’importance de l’orientation des nouveaux employés

Il y a à l’heure actuelle au Nouveau-Brunswick plusieurs initiatives, projets, programmes offerts par différents départements du gouvernement provincial pour pallier aux défis qui accablent la main-d’œuvre de nos régions. Saviez-vous qu’il existe plusieurs possibilités de formation qui n’occasionnent pas de frais directs, et ce, ni pour l’apprenant ni pour l’entreprise? Malgré toutes ces initiatives, tout ce budget et toutes ces ressources, il n’en demeure pas moins que plusieurs travailleurs ne parviennent pas à développer leur niveau de maîtrise des compétences utiles au travail et que plusieurs chercheurs d’emploi n’ont pas les compétences qui sont perçues comme nécessaires pour l’obtention d’un emploi signifiant. En vérité, plusieurs personnes dans le besoin et plusieurs entreprises ne sont tout simplement pas au courant des possibilités qui leur sont offertes. Le défi étant goliathesque, les solutions sont de la taille de David! Les meilleures réponses aux grands problèmes se trouvent souvent dans une multitude de petites solutions.

Plusieurs personnes partagent avec moi que le temps est arrivé pour enclencher un changement de paradigme, qu’il est temps que les perceptions changent et que de nouvelles façons de faire s’installent sur le marché du travail. Vous connaissez certainement tous la définition du contraire de l’intelligence: «S’attendre à de nouveaux résultats en utilisant les mêmes méthodes de la même façon.» Pour qu’un changement personnel, organisationnel ou sociétal puisse s’opérationnaliser et prendre forme, il faut utiliser de nouveaux outils, il faut appliquer de nouvelles techniques, il faut renouveler sa vision, il faut expérimenter, rechercher, explorer, il faut faire les choses différemment… car si rien ne change, l’état des choses demeure pareil. Un changement n’implique pas nécessairement qu’il faut GGGinventerGGG une solution, mais peut simplement vouloir dire qu’il faut appliquer une nouvelle recette… mais avant de partager cette recette miracle, le Vita Grow de la culture de l’apprentissage en milieu de travail, je dois dévoiler le mythe qui est une épine dans le pied de David!
Ce mythe au regard de la formation en milieu de travail est presque un tabou et, comme tel, il convient de ne pas en parler… désolé, je lève le drap, car ce mythe agit comme un herbicide qui empêche la floraison d’une culture de l’apprentissage en milieu de travail.
MYTHE: si j’offre une formation à mes employés, ils me quitteront pour un meilleur emploi.
J’ai effectivement entendu à maintes reprises que plusieurs employeurs préféraient ne pas former leurs employés, car cette tactique leur permettait de garder leurs employés peu informés, donc plus facilement dépendants. Ce mythe perpétue l’idée que l’employeur économise lorsqu’il n’offre pas de formation à ses employés, car cette approche lui permet de mieux exploiter ses employés et que l’absence de formation en milieu de travail permet de conserver une faible masse salariale. Un autre aspect de ce mythe se reflète dans la perception qu’un employé qui reçoit de la formation réussira à obtenir un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail chez un autre employeur. Donc, le mythe justifie, dans la perspective de l’employeur, de s’abstenir de former ses employés, car autrement, il devra offrir des augmentations de salaire et améliorer les conditions de travail ou pis encore, perdre ses employés les plus performants au profit de ses compétiteurs. Chers entrepreneurs des très petites, petites et moyennes entreprises, enlevez cette épine de votre pied, soulagez-vous de ce mythe. Tous les témoignages, recherches et études nous confirment que la formation en milieu de travail amène un profit net de 38 % à l’entreprise.
Démarquez-vous. Devenez proactifs. Utiliser le Vita Grow de la formation en milieu de travail. Assurez-vous que vos nouveaux employés soient pleinement formés aux tâches qu’ils doivent accomplir. Assurez-vous que vos employés connaissent la mission, la vision, la raison d’être de votre entreprise. Devenez gestionnaire des talents de vos employés au sein de votre compagnie. Pour y arriver, il existe des outils simples et faciles à utiliser. Le principal outil dont vous aurez besoin pour vous garantir de la loyauté de vos employés, pour qu’ils puissent travailler de façon sécuritaire, pour qu’ils se sentent valorisés et qu’ils aient le sentiment qu’ils sont importants pour votre compagnie est une matrice d’orientation des nouveaux employés. Cet outil de gestion des ressources humaines vous permet d’élargir votre influence sur la productivité de vos employés, d’augmenter vos profits, de réduire les accidents au travail et vos coûts SST. La simple utilisation d’une matrice d’orientation des nouveaux employés favorisera la rétention de vos employés, facilitera l’intégration du travail d’équipe et améliorera la performance générale de votre entreprise.
À titre d’exemple, pour raffermir l’importance de la formation en milieu de travail, mais cette fois-ci de la perspective des employés, je vous présente un court sommaire des avantages offerts par les 30 meilleurs endroits où travailler en Atlantique (tiré de PROGRESS, vol. 18, no 4, 2011). De ces compagnies, six (20 %) offrent des bonis monétaires établis sur la performance individuelle ou de l’entreprise; neuf (30 %) offrent des contributions à des organismes de bienfaisance ou permettent à leurs employés de faire du bénévolat au nom de la compagnie; sept (23 %) offrent l’assurance-maladie, et enfin, treize (45 %) offrent de la formation personnelle et professionnelle ou remboursent tous les frais de cours. Par exemple, il y a une entreprise qui donne 240 heures d’orientation à ces nouveaux employés, en plus des 80 heures de formation additionnelle par employé par année. Les employés de ces entreprises ne cherchent pas d’autres employeurs, ils sont déjà à l’embauche des meilleures compagnies! À remarquer que le salaire ou les bonis ne sont pas la considération la plus importante.
Alors, chers employeurs, vous êtes les David du monde du travail. Vous êtes la multitude des solutions. Ensemble, vous pouvez abattre cet incompétent de Goliath! Tout sincèrement, à qui reviendront les avantages si toute la main-d’œuvre est davantage plus compétente et capable de travailler de façon plus sécuritaire? À qui l’avantage d’une main-d’œuvre plus performante?

Les photos présentées dans cette chronique sont tirées de l’ouvrage Gestion de carrière radicale – Septembre éditeur (c) 2008, traduit de Radical Careering, par Sally Hogshead.

Reno Michel Haché, M. Éd est conseiller principal de la formation en milieu de travail pour l’équipe R2 Ressources humaines. Envoyez vos commentaires et questions par courriel (Reno.Michel@r-2.ca) ou joignez-le au (506) 545-7277.