La leçon de Catherine

La jeune et extraordinairement dynamique Catherine Desjardins nous sert toute une leçon sur l’engagement citoyen.
Née prématurément, Catherine Desjardins a commencé à s’intéresser à toutes les facettes qu’implique la naissance prématurée. D’abord informée par ses parents sur les circonstances de sa naissance, elle ne s’est pas contentée de satisfaire sa curiosité à propos de son sort, elle était aussi préoccupée de savoir combien d’autres enfants étaient venus au monde de la même façon. Elle a voulu rencontrer le personnel des soins néonatals et voir les installations de l’unité des soins néonatals intensifs. Dans sa recherche d’informations, elle a appris que les enfants nés prématurément pouvaient être exposés à toute une gamme de problèmes de santé auxquels elle avait échappé.
Elle était encore à la maternelle quand elle a confié à sa mère qu’elle voulait faire quelque chose pour aider l’unité des soins néonatals. C’est cette motivation qui l’a inspirée à initier sa collecte de sous noirs. Sa détermination et son enthousiasme contagieux ont entrainé d’abord sa famille, puis tout son entourage familial, scolaire et social à amasser et donner leurs sous noirs pour ce qui est devenue sa cause, son engagement et son occupation principale de ses temps libres.
Je dois souligner aussi la sensibilité et l’intelligence de son enseignante de maternelle, Mme Cindy Roy, d’avoir appuyer si efficacement le projet de la jeune Catherine, avec le soutien indéfectible de ses parents.
L’initiative de Catherine Desjardins était complètement dénuée d’intérêt personnel et n’avait qu’un but purement altruiste : elle n’a pas cherché de reconnaissance sociale ou politique, bien évidemment,  elle n’était préoccupée que par un objectif, celui d’épauler l’hôpital à aider « les bébés nés trop tôt », comme le rapporte aujourd’hui le journaliste Mathieu Roy-Comeau.

Le souci du sort d’autrui, le dévouement déterminé, la générosité authentique, le don de son temps, la patience exemplaire et l’enthousiasme contagieux de la mission que s’est donnée Catherine pour concrétiser son but sont autant d’éléments qui devrait servir d’exemple à tout citoyen qui se dit préoccupé par le sort de ses semblables. Catherine n’a que six ans, et elle nous donne déjà des leçons remarquables sur l’engagement citoyen. Merci Catherine.