Les résolutions du jour de l’An

«Le véritable artiste de la vie n’est pas celui qui est heureux parce que tout va bien, mais celui pour qui tout va bien parce qu’il est heureux» – K. O. Schmidt

C’est dans le temps du jour de l’An, qu’on se donne la main, qu’on s’embrasse, c’est le bon temps d’en profiter, ça arrive rien qu’une fois par année».

S’embrasser sous le gui était une tradition du jour de l’An. Les feuilles de gui étaient placées au-dessus de la porte, ainsi la tradition voulait que les couples s’embrassent afin de connaître le bonheur conjugal l’année durant, et les célibataires pouvaient espérer le mariage. Superstition ou pouvoir magique, le gui était un porte-bonheur dans la maison. Les traditions du jour de l’An peuvent varier d’une communauté à l’autre, d’une famille à l’autre; certaines disparaissent pendant que d’autres demeurent, dont celle de s’offrir des voeux et de prendre des résolutions le premier jour de janvier, qui entame une nouvelle année. Offrir des cartes de meilleurs voeux date du 19e siècle. C’est à cette époque que les premières cartes de bons voeux ont fait leur apparition et se sont rapidement popularisées.

Le premier jour de l’année est une occasion d’offrir des voeux de PAIX, AMOUR, SANTÉ, SUCCÈS, ABONDANCE, PROSPÉRITÉ. Les échanges de bons vœux se font lors de rassemblements familiaux, entre amis, etc.

Des voeux qui parlent
Les voeux sont des souhaits. Ils sont révélateurs, on les énumère spontanément en ordre de priorité, en fonction de ce qui nous importe davantage, tout en les formulant à l’autre. Remarquez ce que les aînés souhaitent comparativement aux personnes dans la quarantaine: pour eux, c’est la santé, pour les autres, le travail.

Les résolutions
Une résolution, c’est une difficulté de vie à laquelle la personne veut apporter une solution. La résolution fait appel au changement, aux actions concrètes à poser durant l’année. Dans les résolutions, il y a souvent les mots ARRÊTER ET COMMENCER. Les plus populaires: arrêter de fumer, de boire, moins manger et commencer à faire de l’exercice. Pour votre couple, prenez-vous des résolutions? Prenez-vous la résolution d’ARRÊTER de vous disputer et de COMMENCER à mieux communiquer? J’entends souvent des gens dire que c’est normal de se disputer en couple. C’est normal dans la mesure où la dispute ne dégénère pas en conflit ni en bouderie. Chacun attendant que l’un cède et fasse le premier pas pour recommencer à PARLER, ce qui ne veut pas dire discuter. Une dispute de temps à autre permet de faire des mises au point. Mais si la dispute devient un mode de communication, le couple se retrouve dans la mésentente constante. Perdre du temps dans la discorde, c’est se priver de bons moments qui pourraient être vécus autrement.

Mais pourquoi, la plupart du temps, est-ce si difficile de tenir nos résolutions du jour de l’An? Parce que souvent les résolutions correspondent à des choses qu’on n’a pas envie de faire au fond de soi. Est-ce qu’on le fait pour soi, pour les autres, par obligation? Pour qu’une résolution fonctionne, il faut qu’elle soit en accord avec ce que l’on désire vraiment. Une résolution tient compte d’une intention réelle et volontaire. L’être humain a parfois besoin d’avoir peur pour agir et entamer de bon gré un changement. S’il a peur pour sa santé, sa vie de couple, sa famille ou son travail, il va mettre les efforts qui feront la différence. De plus, la personne doit y trouver son bonheur, dans cette résolution. Celle-ci doit lui apporter un plaisir qu’elle n’avait pas anticipé. Dans la prochaine chronique, je dresserai pour vous la table des satisfactions et des insatisfactions, individuelles et conjugales, permettant de faire le bilan de vie. Je vous souhaite beaucoup de bonheur pour l’année 2012.Que souhaiterez-vous pour vous et pour les autres en ce premier jour de l’an?

Pour des consultations, vous pouvez me joindre au (506) 260-1907 ou par courriel. Mon bureau est situé à Fredericton.