Le beau voyage des arts

Le Gala des Éloizes a couronné une semaine de manifestation des arts acadiens. Il n’y a pas de doute que la semaine des arts à Bathurst a remporté un succès qui réjouit tant la région Chaleur que l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick (AAAPNB).
Ce n’est pas le premier voyage du Gala et des activités artistiques qui y mènent. La Nouvelle-Écosse, l’Île du Prince-Édouard, la Péninsule acadienne, pour ne nommer que celles-là ont été des régions hôtesses, avec bien sûr la région du grand Moncton, de l’évènement.
Depuis quelques années, depuis 2008 en fait, l’AAAPNB ne se contente pas d’organiser le gala de reconnaissance du mérite artistique qu’est le gala des Éloizes. Après les états généraux des arts et de la culture, et la tenue à Caraquet du Grand rassemblement de 2007, l’AAAPNB s’est appliquée à mettre progressivement en œuvre la stratégie globale pour l’intégration des arts et de la culture.
La semaine des Éloizes dans la région Chaleur est un bel exemple de l’aménagement culturel du territoire. Les municipalités et les commerces de la région ont été mis à contribution pour intégrer à leur environnement une variété d’évènements et de manifestations culturels.
En ce sens, c’est un beau voyage que les arts acadiens ont réalisé dans la région Chaleur. Il aura permis non seulement d’accroitre dans cette région la notoriété des artistes acadiens, mais aussi de démontrer de quelle belle façon on peut intégrer les arts et la culture dans les activités sur un territoire donné.

Il reste maintenant à faire éclore les graines que sème le gala des Éloizes sur son passage dans les régions où il voyage, pour que l’aménagement culturel du territoire s’incruste dans le milieu de façon durable, plutôt que circonstancielle.