Il importe de célébrer la diversité dans le leadership.

Quelles sont les images qui viennent à l’esprit quand on emploie les mots leader et modèle à suivre?

Est-ce l’image d’une célébrité du monde sportif? Est-ce une figure politique telle que celle d’un ministre ou peut-être celle du président-directeur général d’une grande entreprise? Ces personnes sont certainement des leaders, mais il y a aussi d’autres sortes de leaders.
Il me semble qu’il faut avoir une vision diversifiée de ce que sont les leaders et ce que chaque type de leaders peut accomplir. Récemment, j’ai assisté à plusieurs événements qui m’ont convaincue que la diversité dans le leadership est essentielle.

Comme Martin Luther King junior a si bien dit: «Le vrai leader n’est pas celui qui cherche le consensus, c’est celui qui le façonne.» Les leaders dont je parle cette semaine font exactement cela dans leur vie de tous les jours: façonner un consensus autour de l’importante question de l’accessibilité.

En premier lieu, j’aimerais souligner le travail d’une des huit récipiendaires du prix femmes de mérite lors du gala-bénéfice du YWCA de Moncton. Sylvie Lirette, avec qui j’ai eu le privilège de travailler, a été reconnue pour son travail dans les secteurs publics et à but non lucratif. Mme Lirette a consacré d’innombrables heures à plaider en faveur de gens et de causes qui lui tiennent à cœur, telles que l’accessibilité pour les personnes ayant des handicaps ainsi que l’égalité des sexes et les droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transsexuelles. Elle s’est impliquée activement au sein de deux comités consultatifs de la Ville de Dieppe (Accessibilité et Égalité des chances entre les femmes et les hommes). Elle accompagne aussi des élèves du secondaire et du niveau universitaire vivant avec un handicap.

En plus, j’ai eu la chance d’assister à la cérémonie des prix Paul-Harris (Paul Harris Fellowship) décernés par le club Rotary de Dieppe en mai. Le club honora, parmi d’autres récipiendaires méritants, Jamie Vautour, un élève de la polyvalente Mathieu-Martin âgé de 17 ans. M. Vautour a œuvré pour qu’un élève vivant avec un handicap puisse siéger au conseil étudiant de l’école Mathieu-Martin. Il a réussi dans sa démarche et, ce faisant, il a donné une définition nouvelle au genre de leadership dans son école. Il est à espérer que d’autres écoles secondaires l’imiteront pour assurer la diversité dans leur conseil étudiant.

M. Vautour a été membre du conseil étudiant pour l’année scolaire 2011-2012. Son leadership et celui de son école ont été reconnus; M. Vautour ayant eu la désignation de personnalité de la semaine de l’Acadie Nouvelle/Radio-Canada en mars pour son travail. De même, le Conseil du premier ministre du Nouveau-Brunswick sur la condition des personnes handicapées a reconnu la polyvalente Mathieu-Martin en lui décernant le prix de la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées.

Aussi, quant au Conseil du premier ministre, il a aussi reconnu Robert Melanson avec le prix de la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées. M. Melanson est un ancien membre de longue date du Comité consultatif sur l’accessibilité de Dieppe. Son travail a rendu sa communauté plus accessible aux personnes vivant avec un handicap.

Les prix provinciaux de la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées sont remis chaque année à des personnes et des organismes qui ont fait des efforts probants pour améliorer les perspectives d’avenir ouvertes aux personnes ayant un handicap en leur permettant de participer à part entière à leur communauté et à mener une vie plus indépendante.

Ces trois personnes, et beaucoup d’autres dans la province, ont fait leur la définition du leadership de Martin Luther King: façonner nos communautés selon leur vision en s’assurant que tout le monde peut participer à part entière et apporter une contribution à la communauté.

Récemment, le Nouveau-Brunswick a célébré la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées pour une vingt-cinquième fois. Cette année, la semaine s’est déroulée du 27 mai au 2 juin sous le thème «Prêts et capables de travailler». Le Conseil du premier ministre du Nouveau-Brunswick sur la condition des personnes handicapées a publié un feuillet d’information destiné aux employeurs au sujet des mythes populaires (autrement dit, ce sont des stéréotypes) au sujet des personnes vivant avec un handicap.

Voici trois de ces mythes:

Mythe no 1: Les personnes vivant avec un handicap ne peuvent pas contribuer à la société.

En fait, plus que toute autre chose, les personnes vivant avec un handicap sont limitées non pas par leurs capacités, mais par la société.

Mythe no 2: De grandes dépenses doivent être faites pour accommoder les personnes vivant avec un handicap.

En fait, à vrai dire, la plupart des accommodations sont d’une grande simplicité et peu dispendieuses. Elles relèvent plutôt de la créativité, de la flexibilité et de la pratique d’un management éprouvé et non pas de modifications structurales onéreuses ou de technologies spécialisées.

Mythe no 3: Les personnes vivant avec un handicap sont plus sensibles, plus courageuses, plus gentilles, plus créatives, plus dignes d’admiration et plus consciencieuses que les autres gens.

En fait, les personnes vivant avec un handicap ne possèdent aucune caractéristique particulière. Elles sont comme tout le monde.

En conclusion, je crois que nos différences comme individus rendent notre société plus forte. Il est important d’accepter nos différences et même de les célébrer. Je suis heureuse de voir que le Conseil du premier ministre du Nouveau-Brunswick sur la condition des personnes handicapées continue à reconnaître le travail des leaders organisationnels et individuels dans ce domaine. Majorer la conscientisation des gens sur la nécessité de rendre nos communautés plus accessibles et plus inclusives bénéficiera à tous et à toutes.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle