Les arbitres dangereux

 Il n’y a pas que la Ligue nationale de hockey embourbée dans une impasse contractuelle. La NFL (Ligue nationale de football) a décrété un lock-out après ne pas avoir obtenu l’assentiment des juges de lignes et des arbitres sur sa proposition. Pour ne pas retarder le début de la saison, la Ligue a embauché du personnel d’arbitrage issu des ligues mineures, pour ne pas dire, des ligues de villages.

Après un mois de parties d’avant-saison, et deux semaines de la saison régulière, je ne peux que condamner la stratégie de la NFL. Embaucher des arbitres amateurs de ligues mineures pose un danger réel et dangereux pour les joueurs.
Habituellement, les coups portés à la tête d’un joueur sont punis systématiquement, dans le but d’éviter des blessures graves comme des commotions cérébrales sévères, ou pire, à la paraplégie.
Cette semaine, dans plusieurs matchs, les arbitres de remplacement embauchés par la NFL ont omis de sévir contre des joueurs qui ont délibérément frappé un adversaire à la tête.
S’il est désagréable pour les amateurs du football américain de voir les parties être allongées indument parce que les arbitres perdent les repères élémentaires, qu’ils se consultent longuement avant de décider de la nature d’une infraction ou de l’emplacement de la mise en jeu sur le terrain, le désagrément ne comporte pas de conséquences sérieuses.
Dans le sens contraire, l’omission de sévir contre des coups vicieux à la tête non seulement met-elle en danger la santé des joueurs, elle résulte à des chamailles ou des batailles violentes entre joueurs (elles non plus sans punitions), qui sortent du jeu des joueurs qui se sont blessés en réagissant sous le coup de l’émotion.
La NFL est une industrie multi milliardaire, et malgré cela elle a adopté la ligne dure envers son personnel d’arbitrage.
Sa stratégie est stupide. Non seulement met-elle en danger la santé des joueurs, elle confirme la valeur du rôle du personnel d’arbitrage régulier, elle met en lumière la compétence réelle du personnel qu’elle a mis en lockout. Par dessus le marché, elle perd le respect des joueurs, mais elle offense aussi les amateurs. La NFL a fait le pari qu’elle pouvait se passer de son personnel d’arbitrage régulier, sans affecter le déroulement des matchs. Elle a perdu son pari. Le public, la presse et les joueurs sont tous unis pour condamner le pari. Il est temps qu’elle rappelle à la table de négociations l’association des arbitres et qu’elle règle le conflit, un règlement qu’elle a les moyens de résoudre sans mettre en danger sa rentabilité financière.