les affaires de chez nous

PETIT-PAQUETVILLE
À partir de demain, les adeptes de spiritueux pourront découvrir chez Alcool NB de Caraquet et de la rue Paul à Dieppe les produits de la distillerie Fils du Roy, de Petit-Paquetville. Étant donné que présentement les producteurs d’alcool artisanal du Nouveau-Brunswick sont sur un projet pilote, on n’est autorisé à vendre que dans certaines succursales d’Alcool NB. Le président de la distillerie Fils du Roy, Sébastien Roy, travaille fort présentement avec d’autres propriétaires d’alcool artisanal pour faire changer le règlement d’Alcool NB. On doit également livrer ses produits directement à la régie, car on n’est pas autorisé à passer par la Régie centrale qui s’occupe de faire la livraison en province. Trois produits seront disponibles ce matin, soit une absinthe, la Courailleuse (72 % alcool) un gin, le Gin Thuya (45 % alcool), et la Grande Bagosse, une vodka à 40 % d’alcool. On prévoit lancer sous peu le Thério, un apéritif au goût de réglisse qui devient un peu le favori du président. La mère de Sébastien, Diane Roy, est copropriétaire de l’entreprise.

DALHOUSIE
Un nouveau commerce, le Petit Café, est ouvert depuis juillet au Mail Darlington, à Dalhousie. Les propriétaires, la Dre Voma MacMillan et Gaétan Pelletier, voulaient apporter de la nouveauté au niveau du service d’alimentation local. Avec ce café de 28 places, ils offrent un menu santé sans friture en utilisant au maximum les produits locaux. Un spécial du midi est offert tous les jours. Les heures d’ouverture sont les lundis et mardis de 9 h à 17 h et jusqu’à 22 h du mercredi au samedi. L’entreprise est fermée le dimanche. Une des spécialités du soir est la fondue. Sous peu, de la bière locale sera servie, la Shire Town, ainsi qu’une excellente sélection de vins. Six personnes travaillent dans cette entreprise. Renseignements: 684-3902

BATHURST
Le président de la Chambre de commerce du Grand Bathurst, Tracy Eddy, et Julie Spence, présidente du conseil d’administration de Services à la famille Népisiguit, vous invitent cordialement à un 5 à 7 aux Services à la famille Népisiquit, le jeudi 4 octobre, au 216 de la rue Main, à Bathurst. Profitez-en pour rencontrer les membres du conseil d’administration et les employés. Les programmes seront également présentés, ainsi que le lancement d’un livret sur le mieux-être pour victimes d’actes criminels. Renseignements:
548-8498

NOUVEAU-BRUNSWICK
Du 15 au 19 octobre, le ministère du Développement économique du Nouveau-Brunswick, l’APÉCA et Femmes en affaires du Nouveau-Brunswick organisent une mission commerciale au Maine. Cette mission s’adresse à tous les entrepreneurs qui souhaitent vendre leurs produits ou services aux États-Unis, à établir des relations stratégiques avec des clients clés ou encore à apprendre comment obtenir de l’aide pour exporter leurs produits aux États-Unis en toute sécurité et conformément à la loi. Renseignements avant le 4 octobre: Alexa Robichaud,
453-3412.

SHEDIAC
Le Bistro de Paris, au 358 de la rue Main, à Shediac, opère sous une nouvelle gestion depuis mars dernier. C’est le chef cuisinier, Geoffrey De Nert, qui en a pris la direction générale. Il travaille en étroite collaboration avec la propriétaire Christy Murray. Ce chef dynamique veut faire du Bistro de Paris l’endroit de rencontre par excellence au niveau culturel et social de Shediac. Il a développé un menu adapté aux besoins de ses clients en y ajoutant des spéciaux du midi et des plats cuisinés à partir de produits du terroir régionaux. Le service est bilingue et le Bistro est ouvert sept jours sur sept, soit de 11 h à 21 h du lundi au mercredi et jusqu’à 22 h du jeudi au samedi. Le dimanche, le brunch est servi de 8 h à 15 h. Le décor intérieur est en voie de réfection et des oeuvres d’artistes locaux seront exposées. De plus, des musiciens s’y produisent de plus en plus au cours des week-ends. Le Bistro de Paris emploie présentement huit personnes. Renseignements: 532-4694 ou sur Facebook: Bistro de Paris.

Femme Entrepreneur

Cyndie Lanteigne
Lanteigne Sports Caraquet

Le 30 septembre 1977, Lanteigne Sports ouvrait ses portes au 400 du boulevard St-Pierre Ouest, à Caraquet. Demain, le 35e anniversaire de ce commerce sera souligné. Cyndie Lanteigne est la fille de Raymond Lanteigne, un des fondateurs de l’entreprise. Elle commence à travailler en 1993 en tant que secrétaire. Mais rapidement, en plus de ses fonctions en secrétariat, elle devient comptable, vendeuse et voit à un peu de tout. En 2001, avec son frère Richard, elle devient copropriétaire de l’entreprise. Depuis mai dernier, elle est la propriétaire unique de Lanteigne Sports. Cette entreprise s’est fait connaître par la vente, les pièces et la réparation de roulottes de voyages (5 différents manufacturiers) par les produits récréatifs BRP (Bombardier Recreative Products) soit les motoneiges, les véhicules tout-terrains (VTT) ou les véhicules côte à côte (VCC). Depuis cette année, on a ajouté les pontons ainsi que bateaux de pêche récréatifs et les moteurs hors-bord Evinrude. On vend également les pièces pour tous ces produits et on assure le service après-vente. Cyndie gère également une équipe de 17 personnes compétentes qui voient à assurer un service de qualité à sa nombreuse clientèle. Ces employés lui sont d’un appui incommensurable. Ses parents, Raymond et Mériza Lanteigne, lui apportent également leur appui. Elle avoue être une personne dynamique, persévérante et impliquée à tous les niveaux dans l’entreprise. En 2009, cette entreprise remportait le titre de Bâtisseur de la Chambre de commerce du Grand Caraquet. Cyndie rêve à de grands projets qu’elle mijote continuellement et qu’elle réalisera au cours des prochaines années. Son conjoint, Paul Doiron, est d’une grande importance dans le commerce. Elle est également active dans la communauté en étant membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce et bénévole auprès des Filles d’Isabelle. Renseignements: 727-6579 ou sur Internet
(www.lanteignesports.com) ou sur Facebook/Lanteigne Sports.