Présidentielles américaines : le sprint final

Difficile de mesurer jusqu’à quel point l’indésirable invitée, Sandy, affectera le résultat des élections présidentielles de mardi prochain, le 6 novembre 2012. Sandy a frappé dans la région américaine où le président sortant, Barack Obama, a le plus de chances de remporter les états de la Nouvelle-Angleterre, l’état du New-Jersey et l’état de New York.
Les sondages témoignent tous de la même situation : Obama et Romney sont nez à nez dans les sondages nationaux, mais en ce qui a trait à l’estimé des votes du collège électoral, le président sortant a l’avantage sur son rival républicain, Mitt Romney. Une projection par CNN (1) du vote, état par état, donne à Obama 237 votes des grands électeurs, contre 206 pour Romney. Le Huffington Post, quant à ce site de nouvelles, donne un avantage plus marqué au président sortant : Obama obtiendrait jusqu’à maintenant 259 votes des grands électeurs, contre 206 pour Romney. Il faut obtenir 270 votes des grands électeurs pour saisir le pouvoir à la Maison Blanche. La bataille se joue pour obtenir les 95 votes du collège électoral répartis dans les huit états où ni l’un ni l’autre des candidats ne peut les compter comme acquis. Il s’agit des états suivants : la Floride (29 grands électeurs), l’Ohio (18), la Virginie (13), le Wisconsin (10), le Colorado (9), le Nevada (6), l’Iowa (6) et le New Hampshire (4).
Bien que tout le monde convient que le président sortant, Barack Obama, ait remporté les deux derniers débats présidentiels, sa piètre performance au premier débat a énergisé la campagne de Romney. Après le premier débat, une bonne proportion des indécis ont basculé dans le camp de du candidat républicain Mitt Romney, permettant à celui-ci de combler l’écart dont bénéficiait Obama avant le premier débat. Dans les deux derniers débats, Romney a su éviter les écueils qui lui auraient coûté l’appui de l’électorat.
Là où les opinions de Romney lui ont fait perdre du terrain, c’est auprès des électeurs de plus de 60 ans : alors qu’il était largement favori dans ce secteur de la population, ses positions sur le système public d’assurance-maladie et d’assurance-médicaments a fait fondre comme beurre au soleil ses appuis auprès des ainés du pays, un secteur de la population qui participe en masse au vote.
Si les deux candidats sont essentiellement égaux dans les intentions de vote des électeurs de la Floride, Obama mène en Ohio, en Iowa, au Wisconsin et au Nevada, alors que le New Hampshire penche pour Romney.
Toujours chaudement disputés, les votes des 29 grands électeurs de la Floride revêtent beaucoup plus d’importance pour Romney, qui doit absolument les remporter pour accéder à la Maison Blanche. Le président Obama, si la tendance se maintient, pourrait gagner même en perdant la Floride.
Pour les mordus de la politique, la soirée sera palpitante : les jeux sont loin d’être faits, l’issue est incertaine, surtout si dans les états dévastés par Sandy, la majorité en faveur d’Obama, les électeurs ne s’embarrassent pas de voter, trop occupés à se remettre des effets de la tempête.
 
Références :
1-  1-  Pour voir la projection de CNN : http://www.cnn.com/election/2012/ecalculator#?battleground

2- La carte de la répartition des votes des grands électeurs selon le Huffington Post : http://elections.huffingtonpost.com/2012/romney-vs-obama-electoral-map