Chapeau bas au Conseil des arts du Canada

De retour de Montréal, où l’on a dévoilé la semaine dernière la cuvée 2012 des Prix littéraires du Gouverneur général, communément appelés les «gg» dans le milieu littéraire. Et puisque j’en suis (bravo, bravo, merci, merci!), j’ai encore une fois pu constater le dévouement, l’intérêt sincère et le professionnalisme du Conseil des arts du Canada (CAC). S’il y a une entité au pays dont je suis fière, c’est bien de cet organisme qui, bon an mal an, accorde du soutien financier à des centaines de créateurs et d’organismes artistiques du pays.

Il suffit d’avoir été ne serait-ce qu’une fois membre d’un jury du CAC pour saisir l’ampleur de la tâche de cet organisme et, qui plus est, du souci de justesse et de justice qu’il y consacre. Il en faut du doigté pour naviguer – sans grandes éclaboussures – au travers des milliers de demandes et besoins des nombreuses disciplines artistiques et communautés culturelles du Canada. Tout ceci avec un budget limité, cela va de soi, mais un budget qui sert doublement à aider les artistes en rémunérant leur participation aux jurys des concours. Réellement, il s’agit d’un tour de force.

Bon, je ne prétends pas savoir que le CAC a un parcours sans tache. Il y a sûrement eu, il y aura encore des erreurs de parcours, des redressements nécessaires. Mais comme système, on pourrait le comparer à notre système de justice: une institution qui, à partir de règles généralement acceptées, veille à l’intérêt de tout un chacun.

Ce sont des systèmes aux antipodes des compagnies d’assurances, par exemple, qui semblent plus préoccupées par les profits qu’elles réalisent que par les besoins réels des populations qu’elles desservent.

L’existence du Conseil des arts du Canada semble aller de soi de nos jours, mais qui sait? Gare au vent fou qui pourrait un jour se lever et chambouler, voire saccager, cet immense réservoir d’expérience, d’intérêt passionné et d’ouverture à la créativité de la société canadienne dans toutes ses composantes qu’est le Conseil des arts du Canada, symbole par excellence de la civilité de notre pays.