La sexualité est une zone frontière

Il n’est pas toujours simple de délimiter les zones frontalières entre l’amour, l’amitié et la camaraderie. La sexualité constitue cette zone permettant de délimiter ces trois types de relations humaines. En amour, on fait l’amour; en amitié, tout comme en camaraderie, on ne fait pas l’amour. Mais si l’amitié en amour vient à prendre trop d’espace, il est possible que le sexe en prenne moins. À l’inverse, si l’amour en amitié prend trop d’espace, il est possible que le sexe prenne plus.

Définir l’amour
«Magnifique l’amour! L’autre nous drogue de sa peau, de ses mots, il nous enivre, nous rend merveilleusement heureux et dépendant. On le soupçonne de nous avoir versé un philtre. On lui dit “Tu me manques” et si on souffre en son absence, il suffit de le revoir pour redevenir merveilleusement heureux.» (1)
L’amour est un mouvement affectif envers quelqu’un qui nous procure une satisfaction, un état de bien-être, du plaisir, de la joie, du bonheur et de l’attachement. Ce n’est pas une émotion en soi, mais une des plus complexes expériences émotives que l’humain connaisse. Nous pouvons éprouver de l’amour envers quelqu’un sans même lui avoir adressé la parole, quand il constitue un espoir de satisfaction éventuelle, un potentiel de bonheur. Les relations amoureuses sont plus rares que les relations amicales.

Définir l’amitié
«L’amitié est une harmonie entre deux êtres qui ont les mêmes besoins. Ainsi, elle est plus commune chez les faibles que chez les puissants; elle est plus grande d’un enfant à un enfant que d’un enfant à un vieillard; elle est plus forte dans l’âge des passions que dans le premier âge; elle est plus constante dans l’âge viril que dans l’adolescence et la jeunesse (…). L’amitié naît d’abord des besoins physiques et elle peut subsister assez longtemps par les simples relations de plaisirs, de goûts, d’exercices, d’intérêts. Elle s’étend ensuite aux besoins intellectuels et s’augmente par les lumières et les études des mêmes arts et des mêmes sciences; enfin, elle devient vertu parce qu’elle demande des sacrifices, de la reconnaissance et de l’indulgence.» (2)

L’amitié se détourne du désir et de la sexualité au profit des intérêts et de l’affection portée d’une personne vers une autre. L’amitié peut faire autant souffrir que l’amour, quand la confiance, la loyauté et le respect ont été bafoués. Les relations amicales sont plus rares que les relations de camaraderie.

Définir la camaraderie
«Ce sont les liens que nous entretenons avec des personnes, que ce soit au travail, à l’école, dans le voisinage ou dans toute autre activité d’intérêt commun. Dans la camaraderie, il n’y a pas d’amitié, ni d’amour, ni de sexualité, mais parfois elle se transforme en amitié, en amour ou en désir sexuel. Souvent, les gens vont utiliser le mot “connaissance” pour parler de camarades. Il est évident que nous avons plus de camarades dans notre entourage que toute autre forme de liens. L’amitié aussi bien que l’amour impliquent un engagement mutuel entre deux personnes, la camaraderie n’implique pas d’engagement entre deux personnes. On n’appelle pas un camarade à deux heures du matin parce qu’on a besoin d’aide, mais on appellera un ami.»

La sexualité

La sexualité englobe les aspects biologiques (génétique), anatomiques (hormones et génitalité), physiologiques (la réponse sexuelle selon le développement, et le sexe féminin, masculin), psychologiques (attachement), sociologiques (attitudes et comportements acceptables et non acceptables), ainsi que le plaisir (attrait, désir, contact intime, autoérotisme, libido, etc.). En bref, c’est l’ensemble des comportements liés à tous ces aspects. La sexualité est aussi liée au pouvoir des uns sur les autres. L’agression sexuelle est un acte de pouvoir qui, dans la plupart des cas, est commis par des hommes sur des femmes. Elle est aussi liée au devoir; se sentir dans l’obligation de répondre aux attentes sexuelles de l’autre sans pour autant avoir de désir et de plaisir. On l’utilise aussi pour manipuler ou encore à titre de «récompense-punition»: Tu m’as fait plaisir, on fera l’amour et, si tu ne m’as pas fait plaisir, on ne fera pas l’amour.»

En résumé
Dans le rapport amoureux se développent le désir sexuel et le besoin de faire l’amour avec l’autre; la sexualité est non seulement permise, mais vitale, pour le bien-être du lien amoureux.

Des amoureux peuvent devenir de grands amis lorsqu’ils mettent de côté les sentiments et les expériences sexuelles, pour faire place à un lien amical qui s’avère souvent très fort.
En amitié, nul besoin d’intimité sexuelle, l’amour physique n’existe pas, ce qui ne veut pas dire que l’amour platonique n’est pas présent dans certains cas. Des amis peuvent devenir follement amoureux.

Dans les situations de «fuck friends», la règle est de faire l’amour, vivre la sexualité pour la sexualité, sans attachement, sans engagement amoureux. Personnellement, je n’y crois pas tellement. Il y aura un des deux plus enclin à l’attachement amoureux que l’autre et c’est d’ailleurs ce qui rendra le rapport sexuel plus enivrant.

La camaraderie, tout comme l’amitié, est exempte de rapports sexuels. Ce qui ne veut pas dire qu’elle est exempte de désir sexuel, de fantasme et de liens amoureux secrets (éprouver des envies pour un ou une camarade sans lui en faire part).
Les relations sont donc interchangeables en fonction des expériences et des rencontres faites tout au long de la vie de chacun. On pourrait appeler cela de la «fluidité sexuelle» (3), car en sexualité rien n’est statique, mais en mouvement constant.
Et vous, qu’en pensez-vous?

➣ Pour une consultation, j’offre des services à mon bureau, par téléphone, par Skype ou encore par courriel.

1 – Yabaldi.com
2 – J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, 1814, p. 309.

http://www.cnrtl.fr/definition/amiti%C3%A9

3 – Diamond, Lisa; 2007; concept de fluidité sexuelle concernant l’orientation sexuelle, pour elle, l’orientation sexuelle n’est pas figée pour certaines personnes.