Couponnage 101

De nos jours, le «couponnage», ou «l’habitude de conserver les bons de réduction», gagne en popularité. Le couponnage bien réfléchi peut réduire considérablement votre facture d’épicerie. À vrai dire, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner à devenir «adepte de coupons»!

Le couponnage, ou l’art d’utiliser un coupon ou un bon de réduction sur le prix d’un produit, peut être l’affaire de tout le monde! - Gracieuseté
Le couponnage, ou l’art d’utiliser un coupon ou un bon de réduction sur le prix d’un produit, peut être l’affaire de tout le monde! – Gracieuseté

Qui veut utiliser ces coupons?
Le couponnage, ou l’art d’utiliser un coupon ou un bon de réduction sur le prix d’un produit, peut être l’affaire de tout le monde! Cela peut être l’affaire, par exemple, de la garderie qui veut économiser des sous sur les collations de la semaine, du père qui veut payer moins cher les couches de bébé, ou de l’étudiante qui souhaite utiliser ses économies pour mieux chauffer son appartement durant l’hiver.
Vous avez sans doute remarqué ces dernières années que de plus en plus de compagnies – pour mettre la main sur une part du marché de leurs principaux concurrents – offrent très souvent des bons de réduction. Ouvrez bien les yeux, il y en a partout! Et vous pourriez même en profiter pour appartenir à une «communauté de couponnage».

Onmagasine.ca
C’est en faisant ma recherche électronique que je suis tombée sur ce site Internet québécois de couponnage. En gros, le site vise à créer une communauté de personnes qui travaillent toutes dans le même but et qui se partagent les renseignements sur les coupons, les sources, les trucs, etc. Par exemple, dès qu’on trouve un coupon, on l’envoie au site (onmagasine.ca). Là, on procède à une vérification dudit coupon, et s’il est valide, on le diffuse ensuite sur le site. Pour les membres de la communauté, cette façon de fonctionner permet à la fois des économies d’argent et des économies de temps!

Par où commencer?
Lili Marchand, la créatrice du site (onmagasine.ca), résume l’art du couponnage à quatre étapes à suivre:

Étape 1: Obtenir ses coupons
On peut les obtenir de diverses façons: dans des sites Internet (onmagasine.ca) (save.ca) (gocoupons.ca), dans les circulaires, les journaux, à l’entrée des supermarchés, sur les tablettes, sous l’emballage du produit en question, par la poste, etc.

Étape 2: Organiser ses coupons
Il existe plusieurs méthodes de classement des coupons. Comme débutante ou débutant, vous commencez souvent par les conserver dans une petite enveloppe. Et à mesure que vous perfectionnez votre art, vous perfectionnez votre classement: un petit classeur en plastique (comme ceux que l’on trouve dans les magasins à 1 $) ou un album ou un cartable que vous réservez à cette fin.

Étape 3: Exercer sa patience
Le couponnage, on l’a bien compris, vise à faire des économies d’argent. Donc, avant d’acheter le produit, on attend que son prix soit réduit, puis on le jumelle alors à un coupon, ce qui représente une «double économie».

Étape 4: Additionner ses économies
Rien de plus gratifiant que de comptabiliser ses économies et d’en tenir compte de façon continue.

Faire preuve de jugement
La plus grosse erreur que commettent parfois les adeptes du couponnage, c’est d’acheter un aliment tout simplement parce qu’il s’accompagne d’un coupon.
Il faut en tout temps faire preuve de jugement et se questionner sur la valeur nutritive du produit. Par exemple, est-il justifiable que j’achète une boîte de biscuits bourrés de sucre, de sel et de gras juste parce que j’économise 1 $?
Non, bien sûr! Il est bon d’économiser des sous, mais évitons de le faire aux dépens de notre santé et de celle de notre famille.
Le couponnage vous intéresse? Consultez le site Internet dont il a été question ici (www.onmagasine.ca), qui offre des renseignements fort intéressants.
Faites des économies et efforcez-vous d’utiliser le mot couponnage (non pas couponing, qu’on voit dans certains sites)!