La dépendance affective

La dépendance affective se rencontre souvent chez les adolescents, amoureux pour la première fois. Ils s’oublient, faisant en sorte que l’être aimé devient le centre de leur vie. Ils laissent peu à peu leur groupe d’amis de côté et perdent même leur identité, leurs goûts, leurs inspirations, leurs passe-temps et même leurs rêves, et ce, pour faire plaisir à cette personne spéciale dans leur cœur.

Il est très difficile, en amour, de faire la part entre la passion amoureuse (charnelle) et la dépendance affective. Il y a toute une différence entre la peur d’être en manque de l’autre et la peur d’envahir l’être aimé. - Archives
Il est très difficile, en amour, de faire la part entre la passion amoureuse (charnelle) et la dépendance affective. Il y a toute une différence entre la peur d’être en manque de l’autre et la peur d’envahir l’être aimé. – Archives

Souvent, le plus triste dans tout cela, c’est que c’est fait au nom de l’amour, associé à l’histoire de Roméo et Juliette: de la fiction. Il faut absolument rester soi-même. Il ne faut pas perdre son identité. Lorsque nous avons besoin à tout prix d’être l’étincelle dans les yeux de l’être aimé pour être heureux, il faut repenser et rebâtir notre estime de soi, notre confiance et notre image.

Il est très difficile, en amour, de faire la part entre la passion amoureuse (charnelle) et la dépendance affective. Il y a toute une différence entre la peur d’être en manque de l’autre et la peur d’envahir l’être aimé.

Qu’est-ce donc que la dépendance affective? Dans une relation amoureuse, la confiance en soi dépend de l’importance que le partenaire accorde à l’autre. Ce genre de relation est limitatif, et nous n’en retirons que détresse et vide intérieur. Si vous vous fondez dans l’autre, comment voulez-vous être comblé? C’est totalement impossible d’être heureux dans une telle relation. Et cette personne va toujours faire tout ce qu’elle peut pour plaire davantage à son partenaire qui, souvent, n’est pas disponible ou aime pouvoir le dominer.

Comment changer, me demandez-vous? Souvent, le plus triste, même avec un nouveau partenaire, c’est que certains comportements semblent revenir. Il est plus sécurisant de garder les mêmes habitudes, car c’est moins dangereux. Et le fait de mettre fin à une telle relation peut susciter la peur de se retrouver seul.

Une petite clarification: il est tout à fait normal et sain de vouloir être aimé et de pouvoir aimer. Les besoins affectifs sont des besoins primordiaux et fondamentaux à tout être humain. L’attachement nous sécurise, et est d’une importance capitale à notre santé mentale, physique et spirituelle. L’amour veine tout. Il est à la fois notre recherche ultime dans toute notre vie et la réponse à tous nos maux, tant personnels que nationaux et internationaux. Partout où il y a des individus, un besoin d’un grand amour se fait sentir. Imaginez un bébé qui vivrait sans amour… il deviendra un adulte froid et sans émotion.

Mais ce texte n’est pas question de cela. Je veux plutôt aborder la relation avec des dépendances qui nous font perdre notre identité.

Voici une petite liste de certains engagements importants dans une relation saine, simplement pour vous faire réfléchir…

➣ Les deux partenaires se doivent d’être disponibles et libres d’attaches.

➣ Nous nous sentons de meilleures personnes et nous voulons faire plus de bien autour de nous.

➣ La magie du couple est sans effort; même les silences sont agréables.

➣ Ni l’un ni l’autre ne cherchent à changer l’autre.

➣ Nos buts, nos intérêts et nos projets de vie vont dans la même direction.

➣ Dans notre intimité, nous devenons des complices.

➣ Un bon sentiment de sécurité s’installe. Nous pouvons toujours compter sur notre partenaire pour nous aider, nous soutenir dans toutes les épreuves de la vie.

➣ Le couple partage tendresse, affection et engagement.

➣ Notre partenaire devient notre meilleur ami.

Mais voici une autre liste expliquant la dépendance affective, simplement pour vous faire réfléchir…

1) Vous n’êtes pas en relation d’égal à égal.

2) Vous ne devriez pas avoir besoin de mendier pour avoir de l’affection.

3) Le manque de réciprocité dans la relation est lourd et synonyme de tourments malsains.

4) Même si vous vivez l’amour, vous n’êtes pas dans une relation amoureuse qui nourrit.

Plusieurs facteurs semblent créer de la dépendance affective. C’est très cliché de dire cela! Dans l’enfance, l’enfant ne s’est pas senti aimé. Alors, il cherche absolument à être aimé. Il y a aussi la peur de la solitude, un manque de confiance en soi, la peur d’être abandonné. Vous serez surpris de savoir que ce comportement est présent autant chez les hommes que chez les femmes.

Une dernière question: qu’est-ce que je peux faire pour me libérer de la dépendance affective? Il faut en prendre conscience et accepter que vous ayez ce problème. La seule personne que je peux changer, c’est moi. Il faudra apprendre à aimer autrement, en s’aimant tout d’abord. Si votre partenaire réalise qu’il aime ce comportement, vous avez peut-être une chance ensemble. Sinon, il sera impossible de continuer, car la dynamique de couple est quelque chose qui se bâtit graduellement.

Lorsque vous serez à nouveau attiré par quelqu’un, vous devez vous poser ces questions: est-ce le même genre de relation que dans le passé? Puis-je être moi-même? Vous pourrez venir à la conclusion que vous ne cherchez plus le même type de personne.

Il vous faut trouver quelqu’un qui va vous aimer tel que vous êtes, avec vos défauts et vos belles qualités, et qui vous traitera comme la personne la plus importante de sa vie.