Implosion de la SANB

La SANB serait-elle rendue au bout de son rouleau? Depuis l’éclatement de la crise lors l’AGA de l’organisme en juin dernier qui a dû être annulée faute de quorum, tant le forum des organismes et celui de citoyens semblent être à mille lieues d’un compromis.

Lors d’une rencontre informelle de 23 membres du forum des organismes la semaine dernière, un pas de plus a été fait pour la création d’un nouveau mécanisme de concertation. Plusieurs organismes s’apprêteraient à abandonner le navire en perdition de la SANB.

Lors d’un conseil d’administration récent de la SANB, une proposition a été votée par une majorité d’une voix pour demander à Patrimoine canadien de mettre en place un processus de médiation afin de sauver la SANB d’un naufrage. Cette médiation pourrait être conduite par un comité de trois membres.

Il est plutôt étonnant que Patrimoine canadien, le bailleur de fonds de la SANB, puisse même songer à intervenir dans la dispute qui oppose le forum des organismes au forum des citoyens. Le rôle de Patrimoine canadien est de s’assurer que la SANB s’acquitte de ses obligations et respecte les conditions liées à son financement par des fonds publics et non à s’inviter dans le fonctionnement interne de cet organisme.

Il faudra voir si la SANB pourra, le cas échéant, survivre à son implosion si la grande majorité des membres du forum des organismes décident de plier bagage. Le forum des citoyens deviendrait complètement maître d’une SANB fragilisée et en perte de légitimité.

La présidente de la SANB, qui s’accroche depuis le début de la crise à son poste, pourrait bien obtenir une victoire à la Pyrrhus si elle devait se retrouver avec une coquille vide. Tout ce mélodrame entourant le conflit qui sévit à la SANB semble laisser indifférent monsieur et madame tout le monde.

Il serait illusoire de croire que la mise en place d’une nouvelle structure puisse par un coup de baguette magique régler tous les problèmes. La compétence et la bonne volonté des personnes sont tout aussi importantes pour le bon fonctionnement d’un organisme.