L’étau se resserre de plus en plus à l’endroit des fumeurs dans les espaces publics. Lorsque les premières mesures ont été adoptées pour interdire l’usage du tabac dans les lieux publics, on n’aurait jamais cru que les fumeurs qui sont patients dans les hôpitaux seraient considérés comme des pestiférés comme au temps de la peste noire qui a sévi en Europe au moyen-âge.

C’est une chose d’interdire l’usage du tabac dans les hôpitaux pour des raisons de fumée secondaire, mais que penser de la politique qui oblige les patients à se déplacer à leurs risques et périls en plein hiver sur des trottoirs glacés et enneigés pour satisfaire leur besoin de nicotine? Faudra-t-il attendre un drame avant que les autorités n’agissent?

Qui n’a pas été témoin de la scène surréaliste de patients d’hôpitaux avec une intraveineuse dans un bras et une cigarette dans l’autre sur les trottoirs municipaux? Il n’est pas question ici de défendre mordicus les soi-disant droits des fumeurs. Toutefois, le bon sens ne semble plus de mise lorsque la chasse aux fumeurs dépasse le bon entendement.

Lorsque le législateur a décidé de bannir tout usage de tabac à l’extérieur des édifices publics avait-il en tête que des puristes pousseraient la logique jusqu’à interdire toute fumée secondaire sur les terrains et les stationnements des établissements de santé?

Il est grand temps que les autorités hospitalières reprennent leurs esprits. Comme nous sommes dans l’univers des accommodements raisonnables, un compromis devrait être trouvé pour d’un côté protéger les non-fumeurs et de l’autre les patients fumeurs des établissements hospitaliers. Pourquoi ne pas aménager un endroit où les fumeurs qui reçoivent des traitements puissent assouvir leur besoin de nicotine sans pousser le ridicule de les confiner avec une intraveineuse dans le bras sur un bout de trottoir à la vue des passants et des automobilistes?

Sachant que le tabac est une des pires drogues, il en va de la dignité et de la sécurité des patients fumeurs qui doivent malgré eux s’exhiber sur la place publique.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle