Comment bien utiliser son remboursement d’impôt

Sauriez-vous quoi faire avec une importante rentrée d’argent? Par exemple, un remboursement d’impôt beaucoup plus élevé que ce que vous attendiez?

Nombreux sont les Canadiens qui se montreraient plutôt raisonnables devant une telle perspective. En fait, pas moins du tiers s’en serviraient pour rembourser des dettes (22%) ou effectuer des placements (10%). D’abord, précisons que ce n’est pas un cadeau que l’ARC vous fait, mais bien un remboursement parce que vous y avez droit. De là l’importance de faire tout ce qui vous est légalement accessible, pour réduire votre impôt à payer.
«Selon l’étape où vous en êtes dans votre vie, il y a plusieurs options pour utiliser un remboursement d’impôt, comme se préparer à acheter une propriété, agrandir la famille ou épargner pour la retraite». Maryse Filion1 propose les six suggestions suivantes, adaptées à chaque étape de la vie:

▸ 1- Le nouveau diplômé

Faire un paiement forfaitaire pour rembourser le prêt étudiant ou payer le solde de la carte de crédit. Il a un nouvel emploi? Déposer l’argent dans un compte d’épargne à intérêt élevé pour l’aider à payer ses premières vacances.

▸ 2- Le «jeune loup»

Son employeur offre-t-il un programme de cotisation REÉR de contrepartie? Si oui, il devrait cotiser tout ce qu’il peut de son remboursement d’impôt pour avoir droit au maximum de la part de l’employeur. Investir son remboursement d’impôt dans un cours de perfectionnement professionnel pour faire progresser sa carrière. Optimiser son potentiel pendant qu’il est au sommet de sa courbe de rémunération. Il peut faire appel à un conseiller pour faire croître son portefeuille grâce à une multitude de produits comme les fonds communs de placement, les certificats de placement garanti et les dépôts à terme.

▸ 3- Le (futur) propriétaire

Que ce soit pour acheter une première propriété ou pour investir dans un chalet pour la famille, utiliser le remboursement d’impôt pour augmenter la mise de fonds. Déjà propriétaire? Faire un versement forfaitaire qui sera appliqué au prêt hypothécaire. Même 1500$ de plus peuvent permettre de réduire les frais d’intérêts à payer. Cotiser à un CÉLI afin de se constituer un fonds de prévoyance pour faire réparer la toiture ou la plomberie est toujours une bonne idée.

▸ 4- Le parent prévoyant

Cotiser au régime enregistré d’épargne-études de son enfant pour profiter des avantages de l’intérêt composé et des programmes d’aide gouvernementaux qui pourraient être offerts. Préparer son prochain congé parental sans trop de soucis financiers en déposant la somme reçue dans un compte d’épargne à intérêt élevé.

▸ 5- Le préretraité

Prendre de l’avance sur 2016 et cotiser à son REÉR. Comme l’argent investi pourra être déduit du revenu déclaré l’an prochain, il tirera le maximum de son remboursement. Penser à ce qu’il veut faire à la retraite. S’il veut cultiver un nouveau talent ou pratiquer un nouveau passe-temps, mettre de l’argent de côté maintenant pour financer ces activités plus tard.

▸ Si la somme en question était plus considérable?

Par exemple: un gros lot, un héritage, une importante prime de cessation d’emploi, un gain appréciable sur la vente d’un bien, etc. Dans un tel cas, la réflexion vous demandera plus de temps et selon que la situation soit complexe, cela vous amènera à devoir rencontrer un conseiller financier, pour considérer les options des stratégies qui vous permettront de réduire ce que l’on appelle, l’impact fiscal.

(1) Maryse Filion, directrice régionale principale, Planification financière à Gestion de Patrimoine TD, commentant le résultat d’un récent sondage fait par Environic Research Group

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle